La construction du canal à Luvungi dans la plaine de Ruzizi, province du Sud-Kivu

Le Programme des Nations Unies pour le Développement en collaboration avec l’Organisation Non-Gouvernementale japonaise Terra Renaissance a lancé en avril 2021 le projet « Soutenir la récupération rapide suite aux inondations et aux conflits intercommunautaires grâce au renforcement de la résilience et de la stabilité dans les communautés affectées par la crise ». Financé par le Japon à hauteur de 2,8 millions de dollars américains, cette initiative vise la promotion et le renforcement de la résilience locale et la stabilité sociale dans les communautés touchées par la crise à savoir les populations vulnérables, les femmes et les jeunes.

Au Sud-Kivu, ce projet vise à soutenir les efforts de réponse et de relèvement après les inondations massives enregistrées au mois d’avril 2020 sur la côte de la rivière Ruzizi et du lac Tanganyika. Les pluies torrentielles qui sont tombées sur la plaine de la Ruzizi ont provoqué le débordement de trois rivières ainsi que la montée considérable du niveau des eaux du lac Tanganyika. Les inondations ont provoqué également des pertes humaines et causées dommages matériels dans une région déjà enclin aux tensions intercommunautaires, fruits de la pauvreté, des conflits fonciers, et d’une gouvernance locale fragile.

La construction d’un canal à Luvungi dans le territoire de Walungu est la première étape de ce projet à la suite d’une série d’enquêtes participatives et d’échanges avec la population locale, les leaders communautaires, les autorités locales ainsi que le gouvernement provincial. Une fois le canal construit, il va améliorer l’évacuation de l'eau pour prévenir les inondations et alimenter l’irrigation agricole. Des habitants en situation de vulnérabilité dont les femmes et des jeunes, sont employés dans les travaux à haute intensité de main d’œuvre pour permettre d’augmenter leurs revenus.

Dans le cadre du partenariat entre Terra Renaissance et le Japon, le projet du PNUD prévoit d'autres interventions pour accélérer le redressement économique des communautés et le renforcement de la prévention des risques de catastrophe naturelle avec des activités telles que la réhabilitation des infrastructures communautaires, la sensibilisation aux risques de catastrophe, la mise en place de système d'alerte précoce, ou encore  le renforcement des capacités des autorités locales totalisant 2 200 bénéficiaires directs et 44 000 bénéficiaires indirects dans les communautés cibles au Sud Kivu.

Le projet visera également à soutenir les personnes touchées par les conflits intercommunautaires au Kasaï Central dans les mois à venir.

Pour rappel les évaluations conjointes des Nations Unies ont révélé que les inondations dans la plaine de la Ruzizi ont affecté au total 47 507 personnes (8 890 ménages). La moitié des ménages agricoles (19 960 ménages été affectée par la dévastation de près de 9 980 hectares de cultures vivrières et maraîchères, laissant présager un risque de pénuries alimentaires. Cette zone a souvent été frappées par des pluies torrentielles et d'inondations et le risque d’être touchée par des événements climatiques extrêmes semble augmenter.

En septembre 2021, le PNUD a établi un partenariat avec Terra Renaissance, une ONG japonaise expérimentée dans le renforcement de la résilience des communautés et l'amélioration des moyens de subsistance en RDC.

Icon of SDG 13

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global