Dominic Sam, Représentant Résident du PNUD et Ayoum LIM, Chargée d’affaires a.i de l’Ambassade de la République de Corée en RDC ont dévoilé la plaque pour marquer l'ouverture du 2ème centre COVID-19

Ouverture ce jour d’un deuxième centre de diagnostic de la Covid-19 et autres épidémies en RDC au sein des Cliniques Universitaires de Kinshasa (CUK). Avec une  capacité de de réalisation de  200 tests par jour, soit 18 000 tests en 3 mois, cette œuvre est le fruit de l’appui technique et financier du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et de l’Agence de Coopération sud-coréenne (KOICA) en collaboration avec le Comité multisectoriel de la riposte Covid-19 et l’hôpital universitaire sud-coréen Soon Chun Hyang.

L’ouverture de ce centre s’inscrit dans le cadre du projet financé par la KOICA, pour renforcer les capacités diagnostiques nationales afin de lutter contre la pandémie du coronavirus à travers la hausse du nombre de personnes testées par jour. D’autre part, elle intervient comme un appui à long terme au Ministère de la Santé congolais dans son travail de surveillance épidémiologique sur l’ensemble du territoire grâce à la mise en place de la méthode de dépistage RT-PCR en temps réel qui permet la détection d’autres maladies.

Cette initiative durable comprend 3 volets : la mise en place et équipement du laboratoire concrétisée par l’équipe de la commission laboratoire de l’INRB et les experts sud-coréens de l’hôpital universitaire Soon Chun Hyang (SCHMC) en mission à Kinshasa ; la formation des professionnels de santé  organisée  par l'INRB et les experts de l’hôpital universitaire sud-coréen Soon Chun Hyang (SCHMC) qui a permis à 18 médecins biologistes dans le laboratoire des Cliniques universitaires de Kinshasa de renforcer leurs capacités en matière de prélèvement des échantillons, extraction d'ARN et analyse RT-PCR en temps réel. Le système de gestion des déchets biomédicaux mis en place dans l’objectif de limiter le risque infectieux et biologiques liés aux épidémies.

Ce projet s’inscrit dans la continuité du plan intégral de réponse à la Covid-19 du PNUD « Préparer, Répondre, Récupérer » présenté en mars 2020 et déployé dans 130 bureaux pays du PNUD dans le monde pour appuyer les systèmes de santé, la gestion de crise multi-sectorielle, et l’évaluation des impacts socio-économiques. Il fait également partie des efforts convergents de la République de Corée du Sud et d’autres partenaires de la RDC dans la gestion efficace des crises sanitaires auxquelles le pays est régulièrement confronté.

Depuis le début de la crise, le PNUD et ses partenaires sont plus que jamais engagés aux côtés des autres acteurs humanitaires et du développement dans la réponse immédiate à la crise, et accompagnent le Gouvernement local et les populations congolaises pour faire face aux impacts sociaux. Ce partenariat illustre également la relation de confiance qui unie le PNUD, la République de Corée du Sud et le gouvernement national, au-delà de l’appui à la lutte contre la Covid-19, dans l’accompagnement au développement de la RDC et plus particulièrement dans l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD)

 

Elise Mauclet

 

 

 

 

 

 

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global