L’Ambassadeur de la Corée du Sud KIM Kie-joo et le Représentant Résident Adjoint du PNUD Laurent Rudasingwa remettent les masques fabriqués localement à la Ministre provincial de la Justice

L’Ambassadeur de la Corée du Sud KIM Kie-joo et le Représentant Résident Adjoint du PNUD Laurent Rudasingwa ont remis ce jour des masques fabriqués localement, des Kits de lavage des mains manipulables avec le pied, le gel hydroalcoolique et serviettes aux femmes et autres membres de l’Union Congolaise des personnes vivant avec le VIH en RDC.

Cette action lance une série d’activités visant le renforcement des capacités des prestataires de soins et des acteurs de santé communautaire sur la lutte contre la stigmatisation, la discrimination, les VBG en lien avec le VIH/sida dans le contexte de la Covid-19. La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du Point Focal Pays Droits Humains et VIH, Représentant du Ministre de la Justice, la Ministre provinciale de la Santé et la secrétaire générale au Droits Humains et du Directeur de la Koica

Pour cette première phase il s’agit d’une part de la remise symbolique d’un lot des masques fabriqués localement aux femmes et autres membres de l’Union Congolaise des personnes vivant avec le VIH en RDC. Et d’autres parts le renforcement des capacités des prestataires de soins et acteurs de santé communautaires sur la lutte contre la stigmatisation et la discrimination et les violences sexuelles. Ces activités répondent à un double objectif : celui de protéger les populations les plus vulnérables face à la pandémie mais aussi d’appuyer l’activité économique des femmes congolaises en valorisant leur savoir-faire et en leur permettant d’adapter leurs activités professionnelles au contexte actuel.

 Les femmes, en tant que professionnelles de santé, bénévoles communautaires ou encore responsables de services de transport et de logistique sont au cœur du dispositif de la riposte nationale contre la Covid-19 depuis le début de la crise.

C’est dans leurs rôles de première ligne qu’elles s’exposent quotidiennement à une probabilité élevée d’infection qui met en péril leur santé et celle de leurs proches mais aussi leurs revenus de subsistance liés à leur activité professionnelle. De plus, les chiffres montrent que c’est lors de crise que leur accès aux services de santé sexuelle et reproductive diminue, alors qu’augmente le niveau de violence domestique. C’est dans ce cadre que le PNUD et KOICA travaillent conjointement pour soutenir et protéger ces femmes au travers de plusieurs activités clés pour améliorer leur condition.

Pour l’Ambassadeur de la Corée du Sud ce projet soutient les femmes congolaises qui jouent un rôle important dans la lutte contre la Covid-19 à travers la fabrication des masques faciaux, éléments essentiels pour limiter la propagation du virus. C’est ainsi que la Corée contribue aux efforts de la RDC pour lutter contre cette pandémie. Elle fournit des masques faciaux et des kits d’essai d’une valeur de 300 mille dollars américains.

Le Représentant Résident Adjoint du PNUD Laurent Rudasingwa a quant à lui rappeler que la réponse proposée par le PNUD dans sa globalité pour lutter contre la COVID-19 est axée sur le soutien et renforcement des capacités nationales et provinciales en matière de planification, de financement, de coordination et de gestion des crises afin d’évaluer et d’atténuer les impacts socio-économiques. Ceci avec comme objectif de permettre un accès sûr aux chaînes d’approvisionnement des marchés par les communautés vulnérables.

Cette activité s’inscrit dans la continuité des efforts nationaux pour limiter la propagation de la Covid19 mais aussi dans le cadre des efforts convergents de la République de Corée du Sud, du PNUD et de l’ensemble des Nations-Unis et autres partenaires de la RDC pour une gestion efficace et efficiente des crises sanitaires auxquelles le pays fait régulièrement face sur l’ensemble de son territoire.

 

Clarisse Museme

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global