Photo de la ville de Kinshasa avec plus de 10 millions d'habitants

 Le Chef de l’Etat, Felix Antoine Tshisekedi a lancé, le 11 décembre dernier, les travaux du 2ème Forum national sur la décentralisation sous le thème « Evaluation du processus de mise en œuvre de la Décentralisation ». Organisées par le Ministère de la Décentralisation et Réformes Institutionnelles sous le Haut Patronage du Président de la République, Chef de l’État, et la Présidence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement avec l’appui technique et financier du Programme des Nations Unies pour le Développement, ces assises ont mobilisé près de 600 participants dont les cadres des Ministères sélectionnés en rapport avec la réforme de la Décentralisation, les gouverneurs des provinces, des élus nationaux et provinciaux, des représentants de la Société Civile et des Partenaires Techniques et Financiers, les Autorités coutumières et locales.

Dans son discours d’ouverture le Président de la République a renouvelé son engagement à poursuivre les réformes engagées par son prédécesseur et a reconnu que l’amélioration de la gouvernance demeure un défi majeur pour renforcer l’autorité de l’État. C’est à ce titre qu’il a inscrit parmi ses grandes priorités la poursuite du processus de décentralisation. Il a une fois de plus clairement réaffirmé cette volonté politique lors de la clôture du séminaire de cadrage des missions des Gouvernements provinciaux : mise en train des Gouverneurs et Vice-Gouverneurs de Province, tenu à Kinshasa, du 13 au 15 mai 2019.

Ce 2ème  forum national s’inscrivait dans ce cadre et avait comme objectif  de passer en revue l’état de mise en œuvre du processus de décentralisation dans son ensemble et d’effectuer une analyse du fonctionnement et de la performance des Institutions provinciales  à savoir : les Assemblées provinciales et Exécutifs provinciaux, et de celle des différents paliers de l’Administration Décentralisée à partir de l’expérience tirée du fonctionnement des organes des provinces et du fonctionnement des Entités Territoriales décentralisées.

Ce forum a eu le mérite de mettre en évidence l’impératif des synergies des acteurs et des institutions autour d’une vision commune de la décentralisation dans un pays dont le développement ne saurait se bâtir uniquement à partir de Kinshasa. Un accent particulier a été mis sur l’évaluation du niveau de transfert des compétences et des ressources notamment dans les secteurs décentralisés. Le résultat attendu est qu’une nouvelle feuille de route qui définit la mise en œuvre de la décentralisation conformément aux axes déclinés soit élaborée.

A l’issue des travaux, il a été recommandé au Gouvernement: la mobilisation et la mise à disposition des moyens financiers nécessaires pour l’organisation des élections municipales, urbaines et locales; la convocation d’une session extraordinaire de l’Assemblée nationale pour statuer sur le renouvellement des membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), l’installation de son nouveau bureau, et la création d’une chambre spéciale pour réprimer la fraude et la corruption électorale. Il a été proposé que le 11 décembre de chaque année, soit proclamé Journée nationale dédiée à la Décentralisation.

Pour Dominic Sam, Représentant Résident du PNUD, « au regard de son mandat, le PNUD aimerait soutenir le cahier de charge axé sur la stabilité des institutions provinciales autour d’un leadership mobilisateur et d’une vision claire et profitable aux populations ».

Le Prochain RDV est pris pour le 11 décembre 2021 à Lubumbashi, l’annonce a été faite par le Ministre d’Etat, Ministre de la Décentralisation et Réformes institutionnelles Azarias Ruberwa.

Clarisse Museme

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global