Les deputés et Ministres provinciaux de la Province du Sud-Kivu s'engagent à promouvoir le genre dans toutes les actions

A la demande du Bureau de l’Assemblée Provinciale du Sud Kivu, le Programme des Nations Unies pour le Développement en synergie avec ONUFEMMES, a organisé à Bukavu (Sud Kivu), du 16 au 19 septembre 2019, une session portant sur la mise en place du mécanisme parlementaire de redevabilité en matière du genre et la gestion du partenariat institutionnel.

La formation a réuni les Membres du Gouvernements provincial dont les Ministres du plan, de l’Education, du Genre, de l’Environnement, de l’Agriculture et de développement rural), les Députés provinciaux y compris le Bureau de l’Assemblée provinciale ainsi que les leaders de la société civile. La cérémonie d’ouverture a été lancée par le Président de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu Lwanira Zacharie.

Des échanges fructueux ont été enregistrés pendant trois jours entre les Députés, Ministres provinciaux et leaders de la société civile du Sud-Kivu sur leurs rôles et responsabilités dans la promotion de l'agenda de l'égalité des sexes entre les hommes et les femmes dans la province.

Il faut rappeler que le bureau de l’Assemblée provinciale avait des préoccupations concernant le leadership des Députés et la gestion du partenariat institutionnel ainsi que la traçabilité du genre dans le pilotage de l’action de développement au regard des fonctions parlementaires (Fonction d’information, de représentation, de législation et de contrôle).

Ouverture à Bukavu de l'atelier sur la redevabilité en matière du Genre et de la gestion du partenariat institutionnel. Lancées par le Président de l'Assemblée provinciale du Sud-Kivu, Zacharie Lwamira, ces assises ont réuni des députés et Ministres provinciaux, des Chefs des divisions et des leaders de la société civile. Pour le n°1 de l'Assemblée provinciale, "avoir des ministres et des députés acquis à la cause du genre est un signe encourageant et pourra impulser une gouvernance positive dans la province.

Cette formation a permis d’élargir la compréhension des Députés, des Ministres et des acteurs de la société civile et des Chercheurs sur le genre sur la nécessité de s’affirmer comme des vrais leaders et de vrais champions en matière du genre ;

De cerner que la question de l’évaluation du genre requiert une collaboration agissante entre l’Assemblée provinciale , le Gouvernement provincial, la société civile et les Centres des recherche universitaires sur le genre dans la province ; d’améliorer des connaissances sur l’utilisation des réseaux sociaux  et relations avec les médias et la population, dans le cadre de la communication parlementaire et sur la gestion du partenariat institutionnel au regard des rôles ( informationnels, interpersonnels et décisionnels ) des multi acteurs cités

Quelques recommandations ont été formulées à l’issue de ces assises à savoir :

Auditionner le Ministre du Genre deux fois par an sur le suivi de l’ODD 5 et les questions du genre dans la province ; veiller à l’augmentation des ressources lors de cette session budgétaire au profit du Ministère du genre pour faciliter la coordination en matière du genre ; mettre en place une tripartite de suivi des actions de coordination et de dialogue multi acteurs ( société civile, Centre de recherche sur le Genre de l’ISDR Bukavu )  pour assurer les interactions nécessaires au suivi en matière du genre ; prendre formellement l’acte de la mise en place du mécanisme de redevabilité au sein du Parlement .

 

Clarisse Museme

 

Les députés échangent sur le learship et le genre
Icon of SDG 05

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global