Visite du ministre Canadien de la Défense nationale à l’escadron de protection de l’enfant et de prévention des violences sexuelles de Goma

17 août 2016

Le ministre et sa délégation à l'écoute de la présentation du Colonel Françoise, adjointe au commissaire provincial

Les enquêteurs de l’escadron de protection de l’enfant et de prévention des violences sexuelles recevront bientôt de nouveaux kits de police technique et scientifique. L’annonce a été faite par le ministre de la Défense nationale du Canada, M.Harjit Singh Sajjan, en mission à Goma dans le cadre d’une tournée régionale en Afrique de l’Est. Ces kits permettront aux enquêteurs de prélever des données telles que des empreintes sur les scènes de crime. Elles permettront ensuite de constituer des éléments de preuve pouvant servir lors d’un procès pour les cas d’agressions sexuelles.

« Le Canada est un acteur majeur dans la lutte contre l'impunité et les violences sexuelles en RDC. En 2018, le Canada aura investi plus de 50 millions de dollars pour soutenir les victimes de violences sexuelles. Ma visite à Goma et en particulier à l'escadron de la police nationale pour la protection des enfants et la prévention des violences sexuelles m'a permis de constater les progrès significatifs qui ont été réalisés au cours des dernières années. Cela illustre aussi clairement l'engagement du gouvernement congolais dans la lutte contre ces crimes horribles et pour aider les femmes et les enfants. Mais chaque violence contre les femmes et les enfants reste une violence de trop. Je félicite les institutions avec lesquels nous travaillons, le PNUD, le FNUAP, l'UNESCO et BCNUDH pour leur excellent travail et l'expertise qu'ils apportent aux autorités congolaises et je demande instamment à toutes les parties d’intensifier leurs efforts », a déclaré le Ministre.

 

L’escadron de protection de l’enfant et de prévention des violences sexuelles (PEVS) est une unité de la Police Nationale Congolaise (PNC) soutenue par le gouvernement Canadien à travers le programme conjoint « Tupinge Ubakaji » coordonné par le PNUD. Ce programme soutient notamment la formation des agents de la PEVS et leur fournit un appui logistique avec des équipements informatiques. Des enquêtes sur des cas présumés de violences sexuelles ont été menées grâce à la prise en charge des enquêteurs et de l’hébergement des victimes ayant dû quitter leur domicile pour des raisons de sécurité.

L’escadron a obtenu des résultats probants.  Dans le domaine de la protection de l’enfance, 997 orphelins et autres enfants vulnérables ont été dirigés vers des centres de transit et d’orientation. 214 filles de la rue violées et enceintes ont été prises en charge par les hôpitaux HEAL AFRICA et KESHERO à Goma. Dans le domaine de la lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre, sur 4473 cas enregistrés au niveau de la justice, 2198 ont été traités dans différentes unités de la PEVS/Nord-Kivu. 229 officiers de police judiciaire (OPJ) ont été formés pour la lutte contre les violences sexuelles et la protection de l’enfant.

 

L’escadron de protection de l’enfant et de prévention des violences sexuelles est la première unité de protection des enfants et des victimes des violences sexuelles en RDC. Cette unité de la PNC a pour mission d’exécuter les mesures de surveillance et de protection de l’enfant, ainsi que de prévenir les infractions liées aux violences sexuelles, tout en participant à leur répression. Il a deux missions : appliquer les lois et règlements relatifs à la protection de l’enfant et à la lutte contre les violences sexuelles et prévenir, par des patrouilles, les infractions en rapport avec la protection de l’enfant et les violences sexuelles. L’escadron participe également à la sensibilisation de la population sur la protection de l’enfant et la lutte contre les violences sexuelles.

 

Fatou Tandiang

 

Contact information

Pour plus d'information sur le programme conjoint « Tupinge Ubakaji » , Abdoulaye Balde, coordonateur : abdoulaye.balde@undp.org

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global