Fumer des poissons de bien meilleure qualité en consommant moins de bois

Brightcove service is not available

"Avec le financement du PNUD, nous vulgarisons à Mbandaka et dans sa périphérie des fours améliorés qui consomment moins de bois dans le fumage de poissons. Ces fours permettent d’obtenir les poissons fumés de meilleure qualité en moins de temps car le poisson est un aliment qui se détériore vite dans notre milieu où il n’existe par une chaîne de froid. Les associations féminines sont parmi les principales bénéficiaires de nos interventions", explique Jean Pierre Ningisanga, chargé de programme de l’ONG Association pour la promotion des personnes vulnérables, APPV.

Chiffres clefs

  • Le PNUD est présent dans la zone dans le cadre du Programme de petites subventions avec le projet de lutte contre le changement climatique par l’usage des méthodes de fumage de poissons utilisant peu de bois.
  • Coût du projet : 25 000 dollars américains
  • Bénéficiaires : plus de 30 associations de femmes à Mbandaka et sa périphérie
  • Le bailleur est Fonds mondial pour l’environnement
  • Le but de ce projet est de mener des actions pour la préservation de l’environnement. Il s’agit des projets liés à la biodiversité et la lutte contre les effets du réchauffement climatique, la pollution des eaux, la régression et la dégradation des sols et la réduction de la couche d’ozone

 

A Mbandaka, capitale de la province de l’Equateur, APPV avec l’appui du PNUD par le biais du Programme de petites subventions sur financement du Fonds Mondial pour l’Environnement intervient dans la cadre de son programme environnement avec le projet de lutte contre le changement climatique et la préservation de l’environnement par la diffusion des méthodes de fumage de poissons utilisant peu de bois. Ces fours ont réduit sensiblement de temps de fumage et ont augmenté la production à tel point que ces femmes travaillent maintenant avec les pécheurs qui leur fournissent du poisson. 

 

"Nous  sommes en train de mettre en place des structures pour créer notre association et nous travaillons en collaboration avec les pêcheurs qui nous approvisionnent en poissons car ils sont sûrs que leurs produits de la pêche ne pourrira pas en cas de mévente. Nous produisons jusqu’à 4 tonnes de poissons fumés par mois", affirme Mawaka Manga, secrétaire de l’association en gestation. Leur objectif est de trouver des points focaux à Kinshasa pour vendre leurs poissons sur le plus important marché du pays.

 

Marc NGWANZA

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global