Réunion de sensibilisation sur la mise en place d'un programme de lutte contre les cancers de l'utérus

14 juil. 2016

Kinshasa, Salle des Conférences de l’OMS

14 juillet 2016

 

Mme Priya GAJRAJ, Directeur Pays du PNUD

 

Monsieur le Secrétaire Général du Ministère de la Santé Publique,

Monsieur le Directeur de l’OMS,

Monsieur le Directeur de CDC (Centers for Disease Control and Prevention),

Monsieur le Chairman de la Fondation MUTOMBO DIKEMBE,

Distingué(e)s invité(e)s,

 

Je suis honorée d’être parmi vous à cette réunion de sensibilisation sur la mise en place d’un programme de lutte contre les cancers du col de l’utérus en République démocratique du Congo.

Selon les estimations faites en 2012, les Maladies Non Transmissibles étaient la cause de 23 % des décès en RDC, soit plus de 210 000 décès par an.  De ces 23 % de décès, 9 % sont causés par des maladies cardiovasculaires, 3 % par des cancers, 2 % sont attribuables aux Maladies Respiratoires Chroniques, 1 % aux diabètes et 8 % sont consécutifs à d'autres Maladies Non Transmissibles.

Il est aussi important de noter qu’à ce jour, les Maladies Non Transmissibles ne figurent ni dans le Programme National de Développement Sanitaire (PNDS) 2013-2017 ni dans le Document de stratégie pour la réduction de la pauvreté (DSRP) 2011-2015.

 

Monsieur le Secrétaire Général,

Distingué(e)s invité(e)s,

 

Mon premier message aujourd’hui est le suivant : La lutte contre les maladies non transmissibles constitue une préoccupation majeure de l’ensemble du système des Nations Unies.

La Déclaration politique de 2011 et le Plan d'action mondial 2013-2020 de l'OMS pour la prévention et la lutte contre les Maladies Non Transmissibles souligne le rôle du système des Nations Unies dans l'accompagnement des États Membres.

Ce plan met en évidence les interventions relatives à la prévention et la lutte dans quatre domaines-clés:

  • le tabagisme;
  • la consommation abusive d'alcool;
  • la mauvaise alimentation; et
  • l’inactivité physique.

Ces interventions peuvent sauver des vies. Elles permettent également aux individus, aux communautés et aux gouvernements d'économiser de l'argent à court et à long terme. Elles sont toutes fondées sur des données probantes, à impact élevé, économiques, et réalisables.

 

Monsieur le Secrétaire Général,

Distingué(e)s invité(e)s,

 

Mon second message est celui-ci : Sauver des vies exige un engagement politique et une action coordonnée de l'ensemble du gouvernement et l’implication de tous les acteurs.

Les interventions de prévention et de lutte sont facilement exécutables mais nécessite une approche impliquant tout le gouvernement pour éliminer les causes sociétales des Maladies Non Transmissibles. De même, une approche impliquant l'ensemble de l'ONU doit soutenir toutes les actions nationales. En outre, l'engagement stratégique de la société civile, des universités, des organes professionnels et de certaines entités privées est également indispensable.

 

Monsieur le Secrétaire Général,

Distingué(e)s invité(e)s,

 

Mon troisième et dernier message est le suivant : Nous encourageons  le gouvernement et tous les acteurs à finaliser rapidement le plan d’action national multisectoriel sur les Maladies Non Transmissibles, et d’intégrer les objectifs nationaux qui tiennent compte du plan d’action mondial 2013-2020.

De plus et comme vous le savez, les nouveaux objectifs de développement durable (ODD) visent à permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être à tout âge.

Dans ces efforts, vous pouvez compter sur  l’engagement de l’OMS et du PNUD au niveau global et national en collaboration avec le reste du Système des Nations Unies.  En particulier, nous visons à accélérer le développement de programmes communs multisectoriels sur la prévention et le contrôle des Maladies Non Transmissibles avec une détermination claire des rôles des partenaires et de financement.

 

Monsieur le Secrétaire Général, Distingué(e)s invité(e)s,

 

Avant de clore mon propos, je voudrais saluer l’initiative de la Fondation MUTEMBO DIKEMBE, qui place le bien-être sanitaire de la femme et la jeune fille au centre de ses préoccupations.

Les échanges d’aujourd’hui vont nous permettre de renforcer la coopération entre le Ministère de la Santé Publique, la CDC, et les Nations Unies dans la lutte contre les Maladies Non Transmissibles et plus particulièrement les cancers. 

Le PNUD a toujours appuyé le Gouvernement pour réduire la pauvreté, les inégalités et l'exclusion, qui ont des implications directes dans la réponse aux Maladies Non Transmissibles.  Ensemble avec l’OMS, nous poursuivrons nos efforts et appelons aujourd’hui à un engagement renouvelé  de tous pour une réponse aux Maladies Non Transmissibles.

 

Je vous remercie

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe