Discours de Priya Gajraj à la présentation officielle du Guide de Cadrage Macroéconomique en RDC

28 avr. 2016

Priya Gajraj, Directeur Pays du PNUD prononce son discours à côté du Ministre du Plan et de mise en oeuvre de la révolution de la modernité Georges Wembi Lwambo

Honorables Députés et Sénateurs,

Excellence Monsieur le Ministre du Plan et Révolution de la Modernité, Mesdames et

Messieurs les Membres du Gouvernement,

Messieurs les Secrétaires Généraux de

l’Administration publique,

Mesdames et Messieurs les Représentants des missions de coopération, des organisations internationales et du Système des Nations Unies,

Distingués invités,

Je suis honorée de prendre la parole à cette cérémonie de présentation officielle du Guide de Cadrage Macroéconomique de la République démocratique du Congo.

Je tiens à remercier les autorités pour l’engagement, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement, pour doter le pays de ce premier outil méthodologique de cadrage macroéconomique du pays.

Ce guide a été élaboré dans le cadre de la réforme des finances publiques amorcée en 2010. Il vient renforcer le dispositif technique de la fonction macro-budgétaire qui vise à assurer la stabilité macroéconomique et l’allocation stratégique des ressources en fonction des politiques publiques, aussi bien au niveau national que provincial.

Excellences ; Distingués invités;

Comme vous le savez, le cadrage macroéconomique est la base de la définition des politiques économiques et de développement du pays. Il exerce un pouvoir normalisateur sur les pratiques administratives et contribue au pilotage planifié des politiques publiques.

En tant qu’outil de prévision, il sert à établir des scénarios macroéconomiques, à évaluer le potentiel économique, et à anticiper les incertitudes ainsi que les chocs susceptibles d’affecter l’économie. Enfin il est utilisé pour dessiner la trajectoire à court, moyen et long terme de l’économie.

La croissance économique et la stabilité macroéconomique sont devenues des expressions usuelles dans le langage quotidien des congolais. Mais l’absence d’instrument permettant d’expliquer comment ces principaux agrégats macroéconomiques sont établis a contribué à alimenter les récits spéculatifs.

C’est pourquoi l’outil de cadrage qui va nous être présenté est important. Il va démontrer que le cadrage macroéconomique est un exercice cohérent, fondé sur un cadre institutionnel défini, impliquant des acteurs et des responsabilités déterminés, des principes et des méthodes standardisés.

La mise en place de ce support de prévision macro-économique vient combler le chaînon manquant des outils de référence pour la programmation économique et financière élaborés par le pays avec l’appui du PNUD. Il fait suite d’une part, au Guide d’élaboration des stratégies sectorielles et d’autre part, au Cadre Budgétaire à Moyen Terme (CBMT).

Excellences ; Distingués invités ;

Le cadrage macroéconomique devient un impératif national pour créer un changement structurel susceptible de résoudre les problèmes du pays et de maximiser ses chances de réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Ceci à l’aube de la transformation structurelle préconisée dans l’Agenda 2063 de l’Union Africaine et de l’ambition d’émergence du pays déclinée dans le Plan National Stratégique de Développement (PNSD) en cours d’élaboration.

Dans cette perspective, mon message clé aujourd’hui est le suivant : « Un cadre macroéconomique visant le développement du pays est important pour assurer une émergence inclusive ».

La planification du développement exige un cadre cohérent pour les politiques structurelles, sectorielles et macroéconomiques. Celles-ci doivent être intégrées dans une stratégie de développement à long terme servant de base pour formuler des décisions stratégiques.

En conclusion, je voudrais inviter le gouvernement et tous les partenaires au développement à s’inspirer des pistes d’actions préconisées dans

ce guide de cadrage macroéconomique pour orienter et optimiser leurs interventions. Soyez assurés de l’appui continu du PNUD pour le renforcement du cadre de planification du pays, notamment dans le contexte de migration vers les budgets-programmes tel que préconisé dans la réforme des finances publiques en cours.

Je vous remercie.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe