Discours de Priya Gajraj à la réunion ministérielle des PMA

2 avr. 2016

Excellence Monsieur le Premier Ministre,

- Excellences Mesdames et Messieurs les Ministres ;

-Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatiques;

-Mesdames et Messieurs les experts intergouvernementaux,

-Distingués invités,

Je suis honorée d’être parmi vous, à l’occasion de la tenue de cette importante réunion ministérielle des Pays les Moins Avancés (PMAs) sur les Changements Climatiques. A la COP 21 en décembre dernier à Paris, les gouvernements ont inauguré une nouvelle ère de coopération mondiale sur le changement climatique.

Pour la première fois, tous les pays ont promis de réduire leurs émissions, de renforcer la résilience et d’agir au niveau national et international pour lutter contre le changement climatique.

Excellences, Distingues Invités,

Les populations des pays en développement vont subir le plus lourd fardeau du changement climatique. Une personne sur 19 dans les pays en développement risque de ressentir l'impact du changement climatique, contre seulement 1 personne sur 1 500 dans les 30 pays industrialisés de l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE).

Les plus vulnérables risquent d'être chassés de leurs maisons par les inondations, et d'être confrontés à des problèmes de santé et d'accès à l'eau à cause du changement climatique. Les enjeux de cette rencontre sont donc de taille pour les PMAs qui sont affectés de manière disproportionnée par les défis environnementaux.

Cette réunion est une opportunité unique d’affiner de manière consensuelle la stratégie des PMA dans la lutte contre le changement climatique.

Excellences, Distingues Invités,

Je voudrais partager deux messages clés avec vous aujourd’hui.

Le premier message est le suivant : Nous devons saisir l’opportunité de l’Accord de Paris pour orienter l’action en faveur de la lutte contre les changements climatiques et s’engager véritablement sur la voie du développement durable.

L’Agenda 2030 pour le développement durable et l'Accord de Paris constituent un plan transformationnel d’action pour nos populations et pour notre planète. Plus de la moitié des Objectifs du Développement Durable (ODD) se rapportent à la lutte contre le changement climatique à travers l’énergie, la biodiversité, le travail décent, la réduction de la pauvreté, la sécurité alimentaire, etc. En mutualisant nos efforts, nous faisons déjà avancer l'Agenda 2030 et aidons directement à la mise en œuvre de l'Accord de Paris.

Il est donc important que les PMA fassent de ces deux cadres internationaux leurs références pour la formulation de leurs plans de développement à moyen et long termes.

Mon second message est celui-ci:

Le succès de l’accord de Paris dépendra de la capacité des PMA à bâtir un consensus autour de la mise en œuvre de ces engagements et des bénéfices tirés de la lutte contre les changements climatiques. Cette réunion de Kinshasa témoigne de la volonté de travailler ensemble.

Certes, les défis sont importants. Mais la diversité des PMA ne devrait pas constituer un obstacle à cette coopération pour la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques. La mise en œuvre de l’accord nécessite une stratégie d’ensemble impliquant toutes les parties prenantes de la société.

Pour en faire une réalité, les institutions clés, tels que les ministères et les parlements, doivent avoir un regard nouveau sur les politiques et la législation pour assurer l’alignement avec les engagements pris.

La coordination des efforts et le développement de nouveaux modes de fonctionnement dans tous les secteurs seront nécessaires si nous voulons avoir une approche unifiée qui permet la construction de sociétés résilientes aux changements climatiques.

Excellences, Distingues Invites,

Suite à sa participation active à la CoP 21, la République Démocratique du Congo préside les Pays Moins Avancés (PMA) depuis le 1e janvier 2016. Je voudrais donc remercier et féliciter les autorités du pays pour l’organisation de cet évènement mais aussi saluer son leadership croissant dans ce domaine sur l’échiquier mondial.

En soutien à ces efforts et en collaboration avec les autres partenaires, le PNUD réitère son engagement continu auprès des PMAs pour concrétiser l’Accord de Paris et engranger des résultats significatifs dans la lutte contre le changement climatique.

L’environnement doit continuer d’être une priorité pour tous les pays pour assurer un développement durable aux generations à venir.

Je vous remercie.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe