Discours de Priya Gajraj lors de la campagne de sensibilisation contre les violences en milieu estudiantin

8 déc. 2015

Excellence Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire ;

Excellence Madame la Ministre de la Femme, Famille et Enfant ;

Mesdames et Messieurs les Membres des Comités de Gestion des Universités et Instituts Supérieurs ;

Distingués invités,

Cher(e)s Etudiants ;

Je suis très honorée d’être parmi vous dans le cadre de la Campagne de sensibilisation contre les violences faites aux femmes et aux filles.

Chaque année, du 25 novembre au 10 décembre se déroulent « les 16 jours d’activisme pour lutter contre les violences faites aux femmes ». C’est donc un moment fort pour réaffirmer notre engagement commun pour mettre fin aux violences basées sur le Genre.

Excellences, Distingués invités,

À cette occasion, j’aimerais partager avec vous deux messages clés: Le premier message est le suivant : La violence à l’encontre des femmes n’est jamais acceptable.

La violence contre les femmes existe dans tous les pays, ce qui en fait l’une des violations des droits de l’Homme les plus répandues.  Une femme sur trois dans le monde a été victime de violence physique ou sexuelle et, dans la plupart des cas, ces violences sont infligées dans le couple. 

L’élimination de la violence à l’encontre des femmes doit faire intégralement partie du programme de développement à l’horizon 2030.

Des cibles précises doivent être incluses dans les nouveaux Objectifs de développement durable, y compris en République démocratique du Congo.

Le deuxième message est celui-ci : La violence contre les femmes est causée par les inégalités persistantes entre les hommes et les femmes.

Notre action commune doit aller au-delà des services et de l’appui aux femmes qui sont victimes de violence. Elle doit se focaliser sur les disparités entre les sexes, les pratiques discriminatoires et les normes sociales et culturelles qui sont les causes profondes de ce problème.

Nous devons lutter contre la violence à l’égard des femmes sous toutes ses formes, qu’il s’agisse de la violence conjugale, du viol comme arme de guerre, ou du mariage d’enfants. Il faut impérativement changer les attitudes et les normes sociales qui dévalorisent les droits des femmes.

Excellences, Distingués invités,

En tant que Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), nous sommes engagés en faveur de la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes, deux volets essentiels du développement durable.

Le PNUD s’est toujours investi dans la lutte contre les violences ici en République démocratique du Congo. Nous menons des actions visant à permettre aux femmes d’avoir accès à la justice– afin de s’assurer que les personnes qui ont survécu à des violences ont accès aux services juridiques et de faire savoir à leurs agresseurs qu’il n’y a pas d’impunité pour les actes de violence. 

Nous travaillons notamment avec nos agences sœurs et le Canada sur un vaste programme conjoint de lutte contre l’impunité, d’appui aux victimes de violences sexuelles et d’autonomisation des femmes. Sous la tutelle du Ministère de la Femme, Famille et Enfants et du Ministère de la Justice et Droits humains, ce programme englobe pour la première fois tous les aspects qu’ils soient médicaux, judiciaires, sociaux, législatifs et économiques pour aboutir à une réinsertion et autonomisation des victimes dans leur famille et leur communauté.

Excellences, Distingués invités,

Avant de clore, je saisis cette occasion pour remercier les Ministres ici présents pour leur soutien en faveur de cette campagne. Je voudrais remercier aussi la Directrice Générale et l’Agence nationale de Lutte contre les Violences faites à la Femme, la jeune et à la petite Fille, (AVIFEM en sigle), ainsi que le Directeur Général de l’Institut Supérieur Pédagogique de la Gombe.

À l’issue de cette campagne, un « Foyer de citoyenneté » sera mis en place pour continuer le travail d’écoute, de conseil et de sensibilisation aux changements de comportements envers les femmes et les hommes. L’AVIFEM appuiera ce foyer de citoyenneté, qui est une innovation en milieu universitaire pour sensibiliser les étudiants et le corps enseignant.

Aujourd’hui et plus que jamais, nous devons donc nous mobiliser pour créer un monde où les femmes et les filles pourront vivre à l’abri de la violence et réaliser leur plein potentiel en tant que membres de la société.

Je vous remercie de votre attention.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe