Construction de deux bâtiments de la Police de proximité

25 nov. 2015

Pose de la première pière@UNDP-nov-2015

-Excellence Monsieur le Commissaire Spécial de l’Ituri ;

-Monsieur le Commissaire Provincial de la Police Nationale de la Province de l’Ituri ;

-Monsieur le Chef de Bureau de la MONUSCO Bunia ;

-Distingués invités, en vos titres et qualités respectifs;

Je suis très heureuse de prendre la parole devant vous à l’occasion du lancement officiel de la construction de deux nouveaux sous-commissariats, dans les quartiers SIMBILYABO et OHO, dans la ville de Bunia, Province de l’Ituri.

Je voudrais remercier Monsieur le Commissaire Spécial de l’Ituri, et tous les distingués invités qui sont participent à cet activité qui a une portée symbolique très forte et qui améliorera le bien-être des populations locales, à Bunia, et dans les environs. Pour mieux comprendre la raison de notre réunion d’aujourd’hui, il faut rappeler les étapes douloureuses qu’ont vécues le pays et l’Ituri pour finalement déboucher sur la voie de la consolidation de la paix et de la restauration de l’autorité de l’État en République Démocratique du Congo.

En effet, de 1999 à 2004, l’ancien District de l’Ituri a connu un très grave conflit communautaire causé par des facteurs externes (le conflit régional) et internes (la pression démographique, le clivage ethnique). Après une phase de maintien de la paix et un processus de Démobilisation-Désarmement et Réinsertion (DDR) qui a mené à la démobilisation de 23.000 ex-combattants (y compris environ 10.000 enfants associés aux forces et groupes armés), le temps est venu maintenant de reconstruire la paix et de stabiliser l’Ituri ; de passer de l’urgence au développement, de renforcer l’autorité de l’État et d’améliorer l’État de droit.

Le plan national du Gouvernement visant la stabilisation et la reconstruction dans les zones affectées par les conflits armés (STAREC) a fourni à la MONUSCO, aux agences des Nations Unies et aux autres intervenants, un cadre adéquat pour soutenir le processus de consolidation de la paix en Ituri. Le PNUD, en particulier, appuie la restauration de l’État et les institutions de sécurité à travers le projet d’appui à la Police de Proximité à Bunia, qui a été choisie comme une zone pilote.

Je voudrais saisir cette occasion pour partager avec vous un message : la sécurité physique et psychologique est un des fondements du développement humain durable. Si les populations ne vivent pas dans un climat rassurant et apaisé, les projets de développement sont compromis, voire impossibles. C’est pour cette raison que la police de proximité est nécessaire car elle agit comme une courroie de transmission entre les citoyens et les autorités. Elle peut désamorcer des conflits et servir de médiateur au sein des communautés.

Les origines du projet datent de 2008, quand le PNUD a soutenu les autorités locales pour développer une étude sur la sécurité communautaire dans cinq communautés pilotes en Ituri (Bunia/Sukisa, Kasenyi, Mahagi, Fataki et Nizi). Trois catégories de menaces ont émergé de ce processus participatif : Les menaces liées aux besoins socio-économiques de base des communautés (y compris l’accès à l’eau, l’éducation, l’emploi, la santé et l’électricité) ;  Les menaces liées à la sécurité physique et juridique des communautés (y compris les armes légères et de petit calibre, la criminalité, VSBG, l’impunité, le harcèlement par des forces de sécurité, etc.) ; Les menaces liées aux causes principales du conflit (l’accès à la terre, la coexistence interethnique).

À la suite de cette étude, une intervention de sécurité communautaire a été mise en œuvre dans ces 5 localités, avec des activités qui s’articulaient autour de 3 axes :  La cohésion sociale et coexistence pacifique ; La restauration de la sécurité physique et légale ; Le renforcement des moyens d’existence et la relance économique.

En même temps, au niveau national, dans le but de renforcer l’autorité de l’État, le PNUD s’est engagé à soutenir la réforme de la Police Nationale Congolaise, qui, à travers son Plan d’Action Quinquennal de la Réforme de la Police 2012-2016, contribue au rapprochement entre la Police et la population via des cadres de concertation au niveau local. Excellences,

Distingués invités, En appuyant le projet de Police de Proximité, initié en 2013, le PNUD poursuit comme objectif global de contribuer à l’amélioration de la sécurisation des personnes et de leurs biens, ainsi qu’à la restauration de l’autorité de l’État dans une dimension de dynamique communautaire. Pour la ville de Bunia, cette intervention a débuté dans cinq quartiers : Mudzipela, Lembabo, Kindia, Sukisa et Bankoko ; et aujourd’hui elle s’étend à deux nouveaux quartiers qui sont : Simbilyabo et Oho.

En parallèle avec les activités de sensibilisation de la population au nouveau concept de Police de Proximité et la formation de 279 policiers de Bunia, le PNUD a réalisé la construction de plusieurs bâtiments pour la Police, notamment le Commissariat de référence de Bunia et certains sous-commissariats. La construction des 2 nouveaux sous-commissariats de Simbilyabo et Oho, que nous lançons aujourd’hui et qui seront totalement équipées aux normes standards coûtera près de 200.000 USD.

Ces bâtiments symbolisent l’extension du projet de la Police de proximité de 5 à 7 quartiers de Bunia et ce, conformément au plan de travail annuel en cours. Je vous donne rendez-vous dans 4 mois pour inaugurer ces nouveaux Sous-Commissariats de la Police de proximité qui vont sceller de nouveau le rapprochement entre la police et la population à Simbilyabo et à Oho.

Je vous remercie.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe