Ouverture de l'Atelier d'échanges sur les Droits Humains, les Lois et le VIH à l'intention des Magistrats

28 juil. 2015

Magistrats en formation sur les lois sensibles au VIH - Copyrights : Louise André, PNUD-RDC 2015

Kinshasa, Salle des Réunions des Services de Documentations et des Etudes
28 juillet 2015
 
Discours de Mme. Priya Gajraj, Représentant Résident a.i. du PNUD
 
 
Monsieur le Président de la Cour Constitutionnelle et Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, 
Madame le Premier Président de la Cour d’Appel et Point Focal Pays VIH et Droits Humains du Ministère de la Justice,
Monsieur le Secrétaire Exécutif du Programme National Multisectoriel de Lutte contre le SIDA (PNMLS),
Monsieur le Directeur Pays de l’ONUSIDA,
Monsieur le Secrétaire Exécutif National de l’Union Congolaise des Organisations de Personnes vivant avec le VIH (l’UCOP+),
Mesdames et Messieurs les Magistrats, 
Distingués invités,
 
Je suis honorée de prendre la parole à l’ouverture de cet atelier d’échanges sur les droits humains, les lois et le VIH. 
 
Je voudrais d’abord saluer les efforts du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux et Droits humains ainsi que ceux du Conseil Supérieur de la Magistrature pour avoir rendu possible la participation des magistrats aujourd’hui.
 
Ces échanges vont aussi nous permettre de renforcer la coopération entre le Secteur de la justice, le PNMLS, l’ONUSIDA, et le PNUD dans la lutte contre le VIH/SIDA.  
 
Je réitère nos encouragements aux magistrats pour leur engagement dans la riposte contre l’épidémie. Ces ateliers organisés dans cinq villes du pays, se veulent informatifs et didactiques. Ils doivent offrir des outils pour plus d’efficacité dans la sensibilisation, le règlement des conflits liés au VIH et la prise de position concernant la relecture des textes et dispositions en matière de VIH.  
 
Distingués invités, chers participants,
 
J’aimerais saisir cette occasion pour partager avec vous deux messages clés.
 
Mon premier message est le suivant : Lorsque les individus et les communautés jouissent de leurs droits à l'éducation, l'information et la non-discrimination, les incidences du VIH et du SIDA diminuent. 
 
L’enquête de 2012 sur l’index de stigmatisation et de discrimination des personnes vivant avec le VIH, nous montre que la discrimination continue de sévir. Selon les résultats de l’Enquête Démographique et de Santé de 2013-2014, 56,7% d’hommes et 46,7% de femmes déclarent ne pouvoir acheter des légumes chez un commerçant vivant avec le VIH.
 
Il faut donc renforcer nos efforts pour que les personnes séropositives vivent dans un environnement favorable, à l'abri de la discrimination.  Lorsqu’elles ont accès aux traitements appropriés et lorsque le Sida cesse d'être un sujet de honte, les populations se prêtent plus facilement au dépistage. Les personnes séropositives peuvent ainsi mieux se prendre en charge, et bénéficier d'un traitement et soutien psychologique, pour éviter de transmettre le virus, et réduire ainsi l'incidence du VIH/Sida.
 
Distingués invités, chers participants,
 
Mon deuxième message est donc celui-ci: La protection et la promotion des droits de l'Homme sont indispensables pour empêcher la propagation du VIH et atténuer l’impact socio-économique. 
 
La promotion et la protection des droits de l'Homme réduisent la vulnérabilité à l'infection au VIH en s'attaquant aux causes profondes de l'épidémie. 
 
Laissez-moi attirer notre attention sur 3 points essentiels :
· Les droits de l’Homme et le Genre restent parmi les principaux défis à relever dans la réponse au VIH/Sida ;  
· Les questions de droits de l’Homme liés aux VIH sont incontournables pour éradiquer l’épidémie du VIH/SIDA d’ici 2030 ; 
· Cet objectif ambitieux ne peut être atteint que si le pays facilite l’accès aux services sans stigmatisation ni discrimination.
 
Distingués invités, chers participants,
 
La communauté internationale s’est fixée des objectifs ambitieux pour éradiquer cette épidémie d’ici 2030. Il est nécessaire de mettre en place une stratégie pour que 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique ; 90% des personnes dépistées positives reçoivent un traitement durable ; et 90% des personnes sous traitement ont une charge virale indécelable.
 
Le PNUD a toujours appuyé le Gouvernement pour réduire la pauvreté, les inégalités et l'exclusion, qui ont des implications directes dans la réponse au VIH.  Conjointement avec l’ONUSIDA, nous appelons donc à un environnement favorable d’un environnement favorable à la protection des droits humains liés au VIH.
 
Je vous remercie.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe