Discours de Martin Kobler à l'occasion de la Journée Internationale des casques bleus

29 mai 2015

Monsieur le Délégué général de la Délégation générale du Gouvernement chargée de la liaison avec la MONUSCO,
Excellences Mesdames et Messieurs les ambassadeurs,
Messieurs les représentants des forces de sécurité de la police et de l’armée,
Chers collègues du système des Nations Unies,
Distingués invités,
Mesdames messieurs,


La célébration de la Journée internationale des Casques bleus de l’ONU a un double objectif :
Premièrement, honorer la mémoire des Casques bleus de l'ONU qui ont perdu la vie au service de la paix;

Deuxièmement, rendre hommage à tous ceux, hommes et femmes, qui ont servi et continuent de servir dans les opérations de maintien de la paix de l'ONU.
J’aimerai saisir cette occasion pour partager avec vous trois messages. Permettez-moi d’abord de m’adresser à mes collègues, les Casques bleus.
Les Nations Unies célèbrent cette année son 70e anniversaire. En 70 ans, plus d’un million de militaires, policiers et personnel civil ont été déployés dans des opérations de maintien de la paix à travers le monde. 
Au prix d’années de lutte et de sacrifices, vous êtes devenus un symbole d’espoir pour des millions de personnes qui vivent dans des pays ravagés par la guerre. 
Ici en RDC, malgré les énormes défis auxquels vous faites face, vous avez toujours fait preuve de professionnalisme, de dévouement et de courage.
Vous avez toujours su défendre les valeurs universelles, les valeurs de la paix et montrer que vous étiez à la hauteur de la noble tâche qui vous a été confiée. 
C’est avec admiration que je contemple vos réalisations lorsque je voyage et frôle du pied les villes mais aussi les localités reculées de ce beau pays.
Hier encore, à Bunia, j’ai été émerveillé par l’engagement du contingent népalais, qui malgré la catastrophe qui a frappé leur pays, continuent de bâtir des écoles, des routes, et à  soutenir les populations locales.
Cette grandeur d’esprit que j’ai pu remarquer chez chacun de vous, est un signe que la paix n’est pas une illusion, c’est un objectif réalisable, qui, s’il le faut, mérite de se sacrifier.
Dear Colleagues, dear Peacekeepers, in 70 years of the United Nations, you have helped countries gain independence, supported historic elections, protected civilians, disarmed hundreds of thousands of combatants.
You have established the rule of law, promoted human rights and created favorable conditions for refugees and displaced persons to return home. You should all be proud of these great accomplishments.
Today we celebrate your commitment to peace, your contribution to stability, your resolve to ensure a better life to some of the most vulnerable people on earth. 
We are here to celebrate you!
It is your tireless work that makes UN Peacekeeping a force for a better future. You make us proud.
Today, we also remember our civilian and military colleagues who have fallen in recent weeks. Their memory will always live with us and their sacrifice shall not be in vain.
Today we remember the supreme sacrifice made by those who heard the call for peace. They will forever hold an honored place in our hearts.

Mesdames, messieurs
Chers invités,
Mon deuxième message est adressé aux autorités politiques et militaires de ce pays.
La MONUSCO, comme  toutes les opérations de maintien de la paix à travers le monde, n’a pas vocation à s’éterniser en RDC.
Elle quittera la RDC, mais nous ne voulons pas quitter le pays en laissant derrière nous des conditions peu favorables à la paix, à la sécurité et à la stabilité.
Nous voulons partir avec le sentiment d’avoir bien accompli notre tâche.
Le retrait de la MONUSCO  va s’opérer par étapes et de manière progressive, au fur et à mesure que seront atteints les objectifs spécifiques basés sur une évaluation conjointe entre le Gouvernement et l’ONU.
Le processus de retrait sera graduel, c’est pour cela qu’il faut l’envisager dès à présent. Et nous l’avons commencé avec le rapatriement en cours de 2000 Casques bleus.
Mesdames messieurs les membres du Gouvernement, nous avons connu une année particulière.

Nos efforts communs pour contrer les groupes armés ont connu quelques difficultés.
Nos relations ont été marquées, par moment, par des divergences de vues, mais je suis fier de constater que nous avons tous la volonté de les surmonter et de reprendre notre coopération.
Par ailleurs, votre pays ira bientôt aux élections, la MONUSCO se fera le devoir de vous accompagner pour garantir des élections crédibles, libres et transparentes.
Enfin, et c’est mon troisième message,  je voudrais rappeler aux congolais et congolaises notre raison d’être en RDC.
Nous sommes ici pour assurer la protection des populations civiles. C’est un défi que nous ne pouvons relever qu’ensemble avec le Gouvernement et vous.
J’ai visité plusieurs territoires de l’est ces derniers jours et vu dans quelles conditions sécuritaires vous vivez.

Soyez rassurés que nous ne baisserons pas les bras et continuerons à mener le combat contre l’insécurité et les forces négatives.
C’est par des efforts constants et concertés que nous viendrons à bout!
Nous sommes ici pour soutenir le peuple congolais et le Gouvernement. Le blocage qui persiste ne profite à personne.

En ce 70e anniversaire des Nations Unies, je formule le vœu d’un Congo nouveau, débarrassé de l’insécurité, d’un Congo prospère,  toujours plus  beau qu’avant, dans la paix.

Vive la RDC
Vive les Casques bleus
Vive la coopération entre la MONUSCO et le Gouvernement Congolais
Je vous remercie.  

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe