Comité de pilotage de la Composante Appui à la Réforme de la Justice et de la Sécurité

21 nov. 2014

Allocution de Mme Priya GAJRAJ, Directeur Pays du PNUD

Excellence Monsieur le Ministre de la  l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières;

Messieurs les Secrétaires Généraux ;

Mesdames et Messieurs  les Représentants des Ambassades,  des Agences  de coopérations et des bailleurs de fonds ;

Messieurs les Représentants des Ministères de tutelle;
 
Mesdames et Messieurs,  Distingués invités.

Je vous souhaite la bienvenue à cette réunion du Comité de pilotage consacrée aux  efforts conjoints dans le cadre de la gouvernance judiciaire et sécuritaire.

La composante du PNUD  « Appui à la réforme de la justice et de la sécurité (RJS) », poursuit comme objectif général la consolidation de l’Etat de droit.  Celle-ci  constitue une base importante pour le développement, renforce les droits de l’homme et répond aux besoins de la population.

A ce titre, le PNUD concentre son appui sur les priorités gouvernementales et les  reformes structurelles en cours (Justice, Police, Armée) à travers la mise en œuvre des Plan d’actions et des documents de programmation du Gouvernement. Elle réalise ses interventions  à deux niveaux : national et provincial à travers plusieurs projets dans les provinces de Kinshasa, les deux Kivus, le Maniema, la Province Orientale, le Katanga, l’Équateur et le Bandundu.

Outre les fonds propres du PNUD, le programme Justice et Sécurité bénéficie d’importantes contributions de bailleurs de fonds comme l’Union Européenne, le Canada, la Suède, la France, l’Australie, l’Allemagne, le Japon, les États-Unis la MONUSCO, et le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l'Homme (BCNUDH). Ce soutien financier a permis la concrétisation de résultats importants.

On peut notamment citer :

1.    Le recul de l’impunité par le soutien aux cellules d’appui et à la Justice militaire. En 2013-2014, elles ont soutenu techniquement et logistiquement la poursuite de 281 dossiers, impliquant 331 prévenus et 442 victimes. Afin de garantir un procès équitable, les accusés ont tous bénéficié d’une assistance judiciaire de qualité ;

2.    La consolidation de la paix par le biais de la récolte de 23.595 armes légères et de petit calibre dont 775 armes à feu et 22.820 munitions dans le district de l’Ituri.

3.    L’amélioration de l’éthique des magistrats par la tenue d’inspection et de chambres disciplinaires du Conseil supérieur de la Magistrature (CSM) qui ont abouti à des sanctions disciplinaires pour 18 magistrats;

4.    La restauration de l’État avec le déploiement de 279 policiers formé à la l’approche de la police de proximité et équipés pour réaliser leur mission dans 5 communes de Bunia.  

Excellence Monsieur le ministre, Distingués invités

Sur la base de ces résultats encourageants, je voudrais partager avec vous 2 messages :

Le premier message est le suivant : Ces appuis du PNUD ont été réalisés grâce à un partenariat fort avec le Gouvernement à travers les ministères de tutelle concernés à savoir : l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières ; la Justice et Droits Humains ; le Genre, Famille et Enfant ; la Défense Nationale et les Anciens Combattants qui assurent le leadership des projets.

Pour assurer le suivi des activités réalisées par les projets sur le terrain, le PNUD a mis en place des mécanismes permettant de mesurer les résultats obtenus et d’évaluer les contraintes, les difficultés et les risques rencontrés et ce afin de capitaliser les leçons apprises et de piloter au mieux les interventions. Un de ces mécanismes est le Comité de pilotage qui mobilise toutes les parties prenantes en vue d’adapter la stratégie programmatique en fonction des résultats obtenus, et des défis à relever.

Le second message est celui-ci : Le PNUD a initié une réflexion stratégique sur les perspectives programmatiques du PNUD en RDC au regard des priorités nationales de développement.

C’est pourquoi, en considérant le contexte du pays, les priorités nationales, les défis relevés, et les recommandations issues des précédentes rencontres, le PNUD propose 7 critères pour la planification dans le cadre de la gouvernance judiciaire et sécuritaire pour 2015:

  • Un meilleur ciblage des activités, des zones d’intervention et des partenaires d’exécution;
  • La prise en compte du Genre dans la définition des résultats et indicateurs ;
  • La possibilité de développer des synergies et de maximiser l’impact des interventions ;
  • Une meilleure identification des risques et des actions d’atténuation appropriées;
  • La pérennisation des interventions et une appropriation nationale renforcée.

En plus de la réflexion stratégique, le PNUD travaille sur un certain nombre de reformes internes pour la rendre plus efficace et performante en soutien aux priorités du pays.

Je vous invite donc à bien vouloir contribuer à cette réunion en vue d’améliorer et de renforcer notre partenariat et d’obtenir des résultats satisfaisants pour tous.

Je terminerai mon propos en vous assurant que le PNUD ne ménagera  aucun effort aux côtés des autres partenaires et continuera à soutenir le Gouvernement congolais pour la réussite de son programme d’actions.

Je vous remercie.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe