Réunion de relance du groupe thématique « Gouvernance Politique »

08 juil. 2014

Allocution prononcée par Monsieur Michel Balima - Directeur Pays a.i. du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

Excellences Messieurs les Ministres;
Mesdames et Messieurs, Représentants des Missions diplomatiques et des Organismes internationaux;
Mesdames et Messieurs les Secrétaires Généraux ;
Distingués Invités, en vos titres et qualités respectifs,

Je suis très honoré de prendre la parole au nom des partenaires techniques et financiers à l’occasion de cette réunion qui vise à relancer le Groupe thématique sectoriel « Gouvernance politique » dont le leadership est assuré par le Ministère de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières.

À travers le Ministère du Plan et Suivi de la Mise en œuvre de la Révolution de la Modernité, je voudrais remercier le Gouvernement pour ses efforts  menés en vue de rendre opérationnel le nouveau cadre qui régit désormais le mode d’organisation et de fonctionnement des groupes thématiques afin qu’ils puissent jouer leur rôle avec plus d’efficacité et de résultats. Ce nouveau cadre opérationnel ramène le nombre de groupes thématiques de 20 à 15 pour ainsi atteindre cet objectif d’efficacité.  

Ma gratitude s’adresse également au Ministre de l’Intérieur pour son implication personnelle dans l’organisation et dans la tenue de cette réunion de relance du Groupe Thématique Gouvernance politique qui découle d’une des recommandations de la réunion des Ministres-Présidents et bailleurs chefs de file des groupes thématiques sectoriels du 30 avril 2014. Cette recommandation insiste, en effet, sur la redynamisation des groupes thématiques non fonctionnels dont celui de la Gouvernance politique qui n’a pas tenu de réunions depuis la validation du nouveau cadre opérationnel des groupes thématiques.

Excellences, Distingués invités,

Les partenaires au développement fondent beaucoup d’espoir sur les groupes thématiques pour améliorer le dialogue sur les politiques et les programmes de développement en RDC. Ces groupes thématiques sont le cadre idéal de concertation pour entretenir le consensus sur les politiques et stratégies de développement de la RDC, d’une part, et pour contribuer au respect de la Déclaration de Paris et de l’Agenda d’Action d’Accra, d’autre part.

Ce consensus se  concrétise par la recherche permanente de l’efficacité de l’aide apportée à la RDC à travers, notamment, l’harmonisation des interventions des bailleurs en faveur des projets et programmes et leur alignement sur les  priorités, les politiques et les stratégies nationales.

Comme vous le savez, le 4ème Forum de Haut  Niveau sur l’efficacité de l’aide  tenu à Busan, en Corée du Sud, préconise la migration de l’efficacité de l’aide vers l’efficacité du développement.

Le respect de cet engagement international exige la contribution effective des groupes thématiques dont celui de la Gouvernance politique qui doit se mobiliser pour relever  les défis majeurs suivants:

  • La restauration de  l’autorité de l’État  sur tout le territoire national ;
  • Le renforcement de la démocratie par l’organisation d’élections libres, crédibles et transparentes;
  • La promotion de la réconciliation nationale, de la tolérance et de la paix, ainsi que la prévention et la résolution des conflits internes et externes ;
  • La promotion du pluralisme politique et la culture parlementaire ;
  • Le renforcement de l’intégration régionale et la promotion de la politique de bon voisinage ;
  • Ainsi que la promotion de la participation citoyenne à l’édification de l’État.

Ces défis rencontrent à bien d’égard les engagements souscrits aux termes de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba sur la paix, la sécurité et la coopération pour la République Démocratique du Congo et la sous-région des Grands Lacs signé le 24 Février 2013, notamment l’engagement 6 qui prône la promotion des objectifs de réconciliation nationale, de tolérance et de démocratisation.

Ils rencontrent également les enjeux de stabilisation et de consolidation des efforts appuyés par la communauté internationale ces dernières années pour appuyer la RDC dans l’atteinte des standards internationaux en matière de gouvernance politique.
 
Face à ces défis importants pour la République Démocratique du Congo, les partenaires techniques et financiers (chacun selon son mandat et en tenant compte des principes édictés par la Déclaration de Paris) souhaitent accompagner le Gouvernement dans la gestion des questions relatives à la gouvernance politique, notamment :

Par l’appui à l’élaboration des  politiques et stratégies ;

Par la mobilisation des ressources humaines, financières, matérielles et techniques nécessaires pour assurer la réalisation et le suivi-évaluation des projets et programmes en faveur des populations congolaises.

Dans cette perspective, la relance du groupe thématique « Gouvernance politique » nous permettra d’harmoniser et de coordonner nos interventions dans les différents domaines liés à la gouvernance politique ; ceci en vue d’atteindre les résultats escomptés avec plus d’efficacité et d’impact sur le fonctionnement des institutions et sur les populations.
 
Excellences, Distingués invités,

La relance du Groupe thématique Gouvernance politique requiert le renforcement et/ou la mise en place du Groupe Inter-bailleurs Gouvernance politique afin de répondre à la recommandation de la réunion tenue en avril dernier. Au sein de ce Groupe Inter-bailleurs Gouvernance Politique, il y a des sous-groupes qui fonctionnent déjà, notamment le Groupe inter-bailleurs « Société civile » et le Groupe inter-bailleurs «Appui aux Parlements ».

Il importe donc que le Groupe inter-bailleurs Gouvernance politique soit réorganisé pour permettre aux partenaires au développement concernés de se réunir régulièrement pour renforcer davantage l’harmonisation et la coordination des interventions.

Le PNUD en sa qualité de  Chef de file des bailleurs pour cette thématique convoquera très prochainement une rencontre pour concrétiser cette relance.

Avant de clore mon propos, je voudrais exhorter tous les partenaires techniques et financiers à continuer à œuvrer pour atteindre les résultats attendus du groupe thématique Gouvernance politique et à appuyer le Gouvernement, en général, et le Ministère de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, en particulier, pour qu’il assure une meilleure coordination du Groupe thématique.

Enfin, je tiens à rappeler que le PNUD reste pleinement disponible pour jouer le rôle de chef de file qui lui est assigné par le Gouvernement, en étroite collaboration avec les autres partenaires.

Je vous remercie pour votre aimable attention.