Lancement du processus d'élaboration du Rapport National sur le Développement Humain : Discours du Ministre du Plan

18 mars 2014

Discours de son Excellence Monsieur le Ministre du plan et suivi de la mise en œuvre de la révolution de la modernité à la cérémonie d’installation des comités et de lancement officiel des travaux d’élaboration du Rapport National sur le Développement Humain (RNDH) 2014 de la RDC

  • Messieurs les Ministres et Chers Collègues ; 
  • Monsieur le Coordonnateur Résident des Activités Opérationnelles du Système des Nations Unies en RDC ;
  • Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de Mission Diplomatiques ;
  • Mesdames et Messieurs les Secrétaires Généraux ;
  • Mesdames et Messieurs les Représentants Résidents des Partenaires Techniques et Financiers ;
  • Mesdames et Messieurs les Cadres de l’Administration Publique ;
  • Mesdames et Messieurs les Représentants des Centres de recherches, des organisations de la Société Civile, du secteur privé et des médias ; 
  • Distingués invités en vos titres et qualités respectives ;


Je voudrais, avant toute chose, joindre me remerciements et ceux du Gouvernement aux remerciements de Monsieur le Représentant Résident du Programme des Nations-Unies  pour le Développement à vous tous qui avez accepté de rehausser de votre présence cette cérémonie d’installation des Comités et de lancement officiel des travaux d’élaboration du Rapport National sur le Développement Humain (RNDH) 2014 de la République Démocratique du Congo.

Je rappellerai brièvement que c’est à l’occasion de l’atelier organisé par le Ministère du Plan et Suivi de la Mise en œuvre de la Révolution de la Modernité le 20 février 2013 que fut arrêté le thème du Rapport national sur le Développement Humain. A cette occasion, les participants  eurent à choisir ce thème parmi 10 propositions qui leur furent soumises. Je citerai à titre d’illustration les thèmes suivants :

- le développement local et les défis de la décentralisation ;

- pour un impact social du secteur minier et pour la promotion d’une agriculture productrice source alternative de croissance ;

- sidas et défis de développement pour la RDC ;

- corruption et développement de la RDC ;

- la résilience et le renforcement de l’Etat.

Si après des vives discussions, une réflexion  sur la cohésion sociale s’imposa, il s’ensuivit encore plusieurs échanges tout aussi soutenus sur plusieurs déclinaisons et combinaisons avant que n’émerge un consensus sur le déroulé entier du thème, à savoir « Cohésion sociale pour l’émergence de la République Démocratique du Congo ».

Pourquoi ce thème et pourquoi pour les participants à l’atelier de février 2013, ce thème aborde-t-il une problématique essentielle pour le devenir de la RDC et dont l’examen était au moment du choix du thème et demeure aujourd’hui d’une forte actualité ?

Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs ;

Il vous souviendra que le renforcement de la cohésion nationale fut une des initiatives politiques majeures annoncées par Son Excellence Monsieur le Président de la République d’abord le 15 décembre 2012 lors de son Discours à la Nation devant les deux Chambres réunies en Congrès, puis le 31 décembre 2012 à l’occasion des vœux du nouvel an.

Et pour donner corps à cette initiative, Son Excellence Monsieur le Président de la République signera le 26 juin 2013 l’ordonnance n°13/072 portant création, organisation et fonctionnement des Concertations Nationales incluant les représentants de toutes les couches socio-politiques de la Nation qui se sont tenues, comme vient de l’indiquer Monsieur le Représentant Résident du PNUD, du 07 septembre au 05 octobre 2013.

Je me dois aussi d’ajouter que la version définitive du thème retenu en février 2013 tient aussi à la détermination des participants de l’atelier de voir la cohésion sociale arrimée à une vision concertée propice à un développement durable. De cette volonté découle la formulation entière du thème à savoir « cohésion sociale pour l’émergence de la RDC ».

En effet, les participants à cet atelier avaient unanimement choisi de se donner un thème général qui soit pertinent au regard de situation générale du pays, qui englobe la plupart des problèmes auxquels la RDC fait face, qui ait un effet d’entraînement fort et large dans la résolution des multiples défis qu’affronte le pays, qui ait un fort potentiel d’alerte et de mobilisation des consciences, et qui possède une grande capacité de plaidoyer.

Ils ont donc trouvé dans la reconstruction de la cohésion sociale le principal levier et le principal atout pour non seulement affronter les défis sécuritaires, économiques, sociaux et institutionnels, mais également pour baliser le chemin du pays vers son émergence.

Enfin, pour les participants audit atelier, une forte cohésion sociale constitue une interpellation en direction de toutes les consciences et de toutes les forces que recèle le pays. Elle est un appel du pied dans le sens d’une synergie de l’ensemble de la nation, aux fins de combattre et de vaincre, de façon solidaire, les obstacles et pesanteurs sur la voie de l’émergence du pays.

Ainsi, au-delà de la légitime préoccupation de recréer la cohésion nationale après la longue période de conflits armés et leurs conséquences multiformes et de donner un socle à la consolidation de la paix et au renforcement de l’Etat, il sied que la réflexion à l’occasion de l’élaboration du rapport se projette vers l’avenir :

- en vue de scruter les véritables enjeux de développement liés au thème retenu ;

- en vue d’identifier au besoin les priorités, les échéances, les démarches, les exigences en vue de la concrétisation du thème retenu ;

- en vue enfin de dessiner les aires de responsabilités pour les différents acteurs publics et privés appelés à booster la réalisation de la vision attachée au thème retenu.


Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs ;

Comme vient de l’indiquer Monsieur le Représentant Résident du PNUD en soulignant les exigences de l’exercice d’élaboration du Rapport National de Développement Humain, c’est l’élaboration d’un document indépendant sur le thème retenu qui est attendu  de différents Comités mis en place ce jour.

Tout en saluant la qualité des personnes ressources identifiées pour l’animation de ces Comités, je formule le vœu que le Rapport National sur le Développement Humain sur le thème « Cohésion sociale pour l’émergence de la RDC » que nous attendons soit :

- d’abord, un document de plaidoyer qui permet de sensibiliser autant l’opinion nationale que l’opinion internationale » ; 

- mais surtout, un document de plaidoyer de qualité tout en étant le plus réaliste dans ses analyses et dans l’exploitation des données récoltées, un document de plaidoyer qui soit de nature à influencer les décideurs nationaux autant que les partenaires au développement.

C’est pour cette raison que j’exhorte chacun des membres de différents comités de s’impliquer fortement dans le travaux qui démarrent ce jour et aux Collègues Ministres concernés par la thématique de veiller au choix des personnes ressources devant aider à l’élaboration de ce rapport grâce notamment à la mise à disposition des statistiques fiables de manière à produire un rapport de qualité et qui prenne en compte les réalités du pays.

Je ne saurai terminer mon allocution sans remercier le PNUD qui nous accompagne de nouveau dans cet exercice.

Je vous remercie pour votre attention.

Unité de Politique et Stratégie du PNUD

Ernest Bamou 

E-mail : ernest.bamou@undp.org