Allocution de M. Adama Coulibaly Directeur Pays PNUD à l'occasion de l'inauguration de l'école de formation de la police de Kasapa

16 oct. 2013

imageDes policiers défilent pour l'inauguration de l'école de formation de la police de Kasapa (Katanga). Crédit: Geneviève Delaunoy, PNUD, 2013.

Excellence, Monsieur le Gouverneur de la Province du Katanga,

Monsieur le Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise,

Monsieur l’Ambassadeur de Japon en RDC,

Monsieur le Représentant Résident de JICA en RDC,

Monsieur le Police Commissionner de la MONUSCO,

Mesdames, Messieurs les Cadres de la Police Nationale Congolaise,

Monsieur le Commandant de l’Ecole de formation de la Police de Kasapa;

Mesdames et Messieurs, Distingués invités,

C’est un grand honneur pour moi de prendre la parole  à l’occasion de l’inauguration de l’Ecole de formation de la Police de Kasapa qui lance officiellement la 5ème phase du projet de renforcement des capacités professionnelles et opérationnelles de la Police Nationale Congolaise, depuis son démarrage en 2009.

Tout d’abord, je voudrais exprimer mes remerciements au Gouvernement de la RDC qui, à travers le Commissariat Général de la Police, a mobilisé ses équipes d’experts pour assurer le suivi de ce projet démontrant ainsi la volonté claire du Gouvernement de  mener à bien ce projet dont il s’est approprié. Une bonne collaboration de tous les partenaires, à savoir la MONUSCO/UNPOL, la Coopération Japonaise (JICA) et le Programme des Nations Unies pour le Développement, sous le leadership de la PNC a permis de relever les défis inhérents au démarrage de semblable projet.

Je remercie également la Coopération japonaise, la JICA, principal bailleur, qui a constamment soutenu les efforts de consolidation de la paix et de restauration de l’autorité de l’Etat en accompagnant la RDC dans sa volonté de moderniser la Police.

Je salue aussi la Police de la MONUSCO (UNPOL) qui apporte un appui technique de qualité pour la formation des apprenants.

A ce jour près de 4.400 policiers ont été formés sur toute l’étendue de la RDC et spécialement à Kapalata en province Orientale, à Kasangulu dans la province du Bas-Congo, à Goma pour les provinces des Nord et Sud Kivus. Cette 5e phase d’une durée de six mois est d’un coût total de 2 000 000 US$ et assurera la formation de 500 policiers dont 30 femmes dans le Katanga.

Excellences, Distingués invités,

Pendant plusieurs années, l'Ouest de la RDC a reçu peu d’attention de la communauté internationale, en raison des conflits armés dans l’Est. On peut le comprendre au vu de l'intensité des combats, des destructions et de la menace permanente qui ont fragilisé l'unité nationale dans la partie orientale du pays.

Toutefois, il faut rappeler que les conflits armés dans l’Est, qui ont mobilisé pendant plusieurs années les efforts de tous les acteurs nationaux et internationaux pour tenter de stabiliser cette zone et gérer la crise politique généralisée sur l’ensemble du territoire de la RDC, ont eu un impact majeur sur les activités économiques et la coexistence pacifique entre les populations dans l’Ouest. C’est pourquoi j’insiste sur ceci : la clé de la consolidation de la paix en RDC passe également par le rétablissement de la confiance entre la population et les organes de sécurité, partout dans le pays. Cette confiance se développe et s’installe progressivement de façon durable, grâce à la légitimité et la capacité des autorités locales à assurer la sécurité des personnes et des biens, à garantir l’Etat de droit, à participer au relèvement communautaire et à restaurer une véritable culture de la paix.

Ainsi, en choisissant la Province du Katanga pour inaugurer cette nouvelle Ecole anciennement connue sous l’appellation de « Centre de formation de la Police de Kasapa », nous entamons une nouvelle page historique de ce partenariat et de cette volonté de la communauté internationale de  respecter ses engagements portant sur les réformes politiques et de répondre aux priorités du Gouvernement qui encouragent une couverture nationale des interventions des partenaires.

Excellences, Distingués invités,

Ce projet s’inscrit donc dans la continuité du partenariat quadripartite entre la PNC, la MONUSCO/UNPOL, la JICA et le PNUD, qui a démarré en 2009.  La phase qui commence aujourd’hui est la cinquième de la série et elle a permis de  consolider les rapports entre les différents partenaires  à travers les  échanges d’expériences et l’amélioration de la qualité de la prestation de tous. Le PNUD réitère son engagement à soutenir, aux côtés des autres partenaires, les efforts du Gouvernement  dans la réforme du secteur de la sécurité à travers le Comité de Suivi de la Réforme de la Police.  

Ma  conviction est que la formation de 6 mois que vont recevoir les apprenants, les dotera de compétences supplémentaires  pour mieux réaliser leur mission de sécurisation de la population. Les connaissances acquises par les encadreurs et formateurs de la Police nationale qui ont déjà été formés lors de la première phase  renforcent  encore  la pérennité des actions initiées par les partenaires  à travers ce projet en vue d’aider la PNC à mieux assumer son rôle dans la  formation de ses effectifs.

Cette méthode de « pairs éducateurs » a prouvé son efficacité car elle crée un effet « boule de neige » très stimulant pour les bénéficiaires et elle aide à la restauration de la coexistence communautaire.

Je voudrais conclure mon propos en affirmant une fois de plus la disponibilité du PNUD à soutenir, dans le cadre de son nouveau programme 2013-2017, les efforts du peuple congolais dans la consolidation de la Paix notamment, à travers un personnel de police, composée d’hommes et de femmes, pleinement conscients de leurs responsabilités, de leur engagement envers la population congolaise et leur pays. Je vous remercie pour votre attention.