le Vice-Gouverneur du Nord-Kivu Feller Lutayichirwa lance le projet en présence de l’Ambassadeur de la Corée du Sud Kie-joo KIM, et du Représentant Résident Adjoint/Programme du PNUD Laurent Rudasingwa

Le projet « Renforcement du leadership des femmes et des jeunes pour accélérer la gouvernance et le développement locaux participatifs, inclusifs et durables dans les zones stabilisées du Nord Kivu » a été officiellement lancé à Goma par le Vice-Gouverneur Feller Lutayichirwa en présence de l’Ambassadeur de la Corée du Sud Kie-joo KIM, du Représentant Résident Adjoint/Programme du PNUD ainsi que des Chefs coutumiers des entités décentralisées de Bwisha, Bashali et Watalinga.

Le projet lancé vise à contribuer à l’amélioration de la cohésion sociale dans les zones stabilisées du Nord Kivu afin de bâtir les fondations du maintien de la paix et d’un développement durable. Le projet vise également à améliorer la gouvernance locale et l’accès à des services publics de qualité dans ses zones d’intervention.

Financé par la Coopération Sud-coréenne (KOICA) à hauteur de 3 millions USD pour une durée de 3 ans, ce projet s’aligne sur les objectifs du New Deal au niveau national, provincial et local et repose sur leur interdépendance afin d’atteindre l’objectif final de renforcer le contrat social. Il cherche à contribuer à la stabilisation en tant que processus intégré permettant à l’Etat et à la société de promouvoir une responsabilisation mutuelle, à combattre et atténuer les facteurs existants et émergents qui peuvent aboutir aux conflits violents.  

Selon l’Ambassadeur de la Corée du Sud en RDC Kie-joo KIM, « la Corée a contribué à l’avancement des États fragiles de diverses manières. Son engagement dans le cadre du New Deal remonte à 2011. C’est dans ce cadre qu’elle met l'accent sur des principes communs pour atteindre les objectifs communs concernant sa stratégie de développement et de coopération. C’est dans ce cadre que s’inscrit le financement du Projet du renforcement du leadership des femmes et des jeunes au Nord-kivu ».

Le Représentant Résident adjoint du PNUD Laurent Rudasingwa a quant à lui affirmé que « ce projet va créer les conditions d’une meilleure gouvernance, d’un développement à long terme en assurant la participation accrue des femmes et des jeunes dans les processus décisionnaires. Il va de ce fait contribuer à la mise en œuvre de la Matrice de fragilité du New Deal en RDC et des actions ciblées mises en œuvre grâce aux dynamismes des femmes et la résilience des jeunes pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable 5 et 16 ».

La mise en œuvre de ce projet représente une étape importante dans le transfert graduel des compétences de la MONUSCO aux agences spécialisées de l’ONU et aux gouvernements centraux et provinciaux. Il s’appuie sur l’expertise du PNUD en matière de gouvernance locale et s’aligne sur les réalisations de son programme de gouvernance locale déjà mis en œuvre dans la zone. Il s’inspirera du partenariat existant avec la Section des affaires civiles de la MONUSCO et avec des ONG afin de capitaliser les efforts déjà réalisés dans le but de renforcer la participation des femmes et des jeunes, de promouvoir leur leadership. Les organisations des femmes et des jeunes seront des partenaires clés dans la mise en œuvre de ce projet.

Le projet se concentre sur les Entités Territoriales Décentralisées déjà soutenues par le projet pilote, lesquelles ont démontré que les bénéfices du développement dépendent de la situation de paix. Puisque le projet est susceptible de commencer avant la tenue des élections locales, il contribuera à l’avènement de conditions propices au bon fonctionnement des structures de gouvernance locale une fois les élus intronisés. Il assurera une participation effective des femmes et des jeunes et aidera à améliorer leur leadership. Financé pour une durée de 3 ans, la signature officielle de l’accord de financement entre la KOICA et le PNUD est intervenue le 21 décembre 2018.

 

Clarisse Museme

 

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye

M

Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe