Rapport national sur le développement humain 2016

28 sept. 2017

Le Représentant Résident a.i. du PNUD, M. Alfredo Teixeira, remet officiellement le RNDH 2016 à SE le Premier Ministre, M. Bruno Tshibala

Le Rapport national sur le développement humain 2016 (RNDH2016)  sur le thème « Croissance inclusive, développement durable et défi de la décentralisation en République démocratique du Congo », vient d’être officiellement lancé ce jeudi 28 septembre 2017. L'évènement a été présidé par Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Bruno Tshibala Nzenzhe et le Représentant Résident du PNUD, le Docteur Mamadou Diallo (représenté par Monsieur Alfredo Teixieira, Directeur Pays a.i) en présence d’une centaine d’invités.

Ce Rapport indépendant a été élaboré au niveau national par des experts de différents domaines. Il identifie sous un thème fédérateur les grandes questions et défis de développement du moment. L'ouvrage recommande des pistes pour l’élaboration des politiques et stratégies visant à réduire la pauvreté et à promouvoir le développement humain durable.

Des rapports de développement orientés vers les solutions

Depuis 1990 le PNUD appuie la préparation et la publication des Rapports nationaux qui présentent la situation de développement humain anuelle du pays. L’intérêt de ces rapports est qu’ils ne se limitent pas seulement à soulever les questions mais proposent également les solutions sous forme de politiques et recommandations.

Le Rapport 2016 de la RDC est le 6ème de la série. Il s’interroge sur l’inclusivité de la croissance, la durabilité du développement et la gouvernance administrative pouvant garantir le développement humain pour toutes et tous.

Le rapport relève notamment que l’indice de développement humain s’est établi en 2015 à 0,464, légèrement supérieur au 0,435 calculé par le Rapport mondial sur le développement. Il est en progression par rapport à 2014 malgré les difficultés que le pays a connues dues aux soubresauts de la conjoncture nationale et internationale.

Toutefois, au-delà de ces chiffres encourageants, le pays demeure dans la catégorie des pays à indice de développement humain très faible et couvre de larges disparités qui sont perceptibles sur les plans socioéconomique, politique, administratif et du développement durable.

De nombreuses personnes, dans les grandes villes tout comme dans les villages enclavés, continuent de souffrir de multiples privations, en particulier les minorités ethniques, les populations autochtones, les femmes, les handicapés, les vulnérables et les chômeurs.

C’est dans ce cadre que le rapport propose de s'attaquer aux questions d’inclusivité de la croissance, de durabilité du développement et de gouvernance administrative, pour créer les conditions de stabilité politique propice à une croissance robuste, redistribuée et créatrice d’emplois dans une économie compétitive soutenue par des institutions performantes.

Croissance inclusive: les défis restent de taille 

Pour le Représentant Résident a.i du PNUD, " La République démocratique du Congo dispose des moyens suffisants pour s’assurer une décentralisation effective, une croissance inclusive et un développement durable qui peuvent bien lui permettre de se hisser d’ici à 2021 au niveau des économies à revenu intermédiaire, comme préconisé dans le Plan national stratégique de développement 2017-2021 ".

De son côté le Premier Ministre, Bruno Tshibala Nzenzhe affirme que " Les défis pour la mise en route d’une stratégie de croissance inclusive en RDC restent de taille. Le déploiement réussi de cette stratégie passera principalement par l’abandon du modèle pervers actuel d’accumulation du capital hérité de la colonisation, très tributaire du secteur extractif et vulnérable aux chocs extérieurs, pour un modèle de développement endogène et autocentré reposant sur la dynamique de la production intérieure sur fonds d’une gouvernance d’avenir axée sur les résultats ".

Le lancement officiel en RDC de cet outil de planification a été fait en présence de parlementaires, de ministres, d’ambassadeurs, de partenaires techniques et financiers, de délégués du secteur privé et de la société civile ainsi que de chercheurs et d’étudiants.

Le Rapport sur le développement humain peut être téléchargé sur le site web du PNUD ou de la Primature : www.cd.undp.org ou www.primature.cd.

 

Contacts et informations

Ernest Bamou, Economiste principal, ernest.bamou@undp.org
Jean Amisi Mutumbi, Economiste national, jean.amisi@undp.org
Prof. Mutombo Kupa, Directeur de cabinet adjoint chargé des affaires socio-économiques, mutombokupa@primature.cd 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe