Lancement du Rapport mondial sur le développement humain 2016 en RDC

8 juin 2017

Le Docteur Mamadou Diallo, Représentant Résident du PNUD remet officiellement le RDH 2016 au Ministre d'Etat, Ministre du Plan Modeste Bahati Lukwebo

Le Rapport sur le développement humain 2016 (RDH-2016) sur le thème « Développement humain pour tous », vient d’être officiellement lancé ce jeudi 08 juin 2017 par Son Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre du Plan, Modeste Bahati Lukwebo et le Représentant Résident du PNUD, le Docteur Mamadou DIALLO. Au niveau mondial le RDH-2016 a été lancé le 21 Mars 2017 à Stockholm, en Suède par l’Administrateur du PNUD, Madame Helen CLARK, et le Premier Ministre suédois.

 Ce Rapport indépendant élaboré au niveau international classe les pays du monde entier selon l’Indice de développement Humain (IDH). Pour l’édition de 2016, la RDC a conservé sa place dans le classement mondial, 176ème sur 188 pays, avec un IDH évalué à 0,435 contre 0,432 l’année antérieure. L’IDH mesure les progrès réalisés par les pays en termes de santé, capturé par l’espérance de vie à la naissance, d’éducation, appréhendée par les durées attendues et moyennes de scolarisation, et de revenu, évalué par le produit intérieur brut per capita.

 Chaque année, depuis 1990, le PNUD publie un Rapport mondial sur le développement humain qui évalue les progrès réalisés par les pays en matière de développement humain et traite d’une thématique cruciale. L’intérêt de ces rapports est qu’ils ne se limitent pas seulement à soulever les questions mais proposent également les solutions sous forme de politiques et recommandations.

 Le Rapport 2016 est le 25ème de la série. Il s’interroge sur les moyens de garantir le développement humain pour toutes et tous et cherche à savoir qui sont les laissés-pour-compte et pourquoi ils l’ont été. Le rapport relève que d’impressionnant progrès ont été réalisés dans le monde dans le domaine de développement humain au cours du dernier quart de siècle. Mais ces progrès n’ont pas impacté tout le monde de la même façon. De nombreuses personnes, dans les pays développés comme dans les pays en développement, continuent de souffrir de multiples privations, en particulier les minorités ethniques, les populations autochtones, les femmes, les handicapés, les vulnérables, les migrants, les réfugiés et les chômeurs.

 Pour le Représentant Résident du PNUD, « Veiller à ce que les progrès du développement soient largement partagés n’est pas seulement la meilleure chose à faire, mais l’essentiel pour développer et maintenir les fondations des sociétés pacifiques, justes et inclusives envisagées dans le nouvel agenda 2030 de développement international, connu sous le sigle ODD : Objectifs de développement durable ».

 De son côté le Ministre d’Etat, Ministre du Plan Modeste Bahati Lukwebo affirme que « L’objectif de développement humain pour tous est un objectif à notre portée. Il suffit seulement d’y croire et d’y mettre de la volonté politique ». De plus, il souligne que « L’atteinte de l’objectif de développement humain pour tous exige un engagement ferme de la communauté internationale à soutenir et à accompagner les pays en développement dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). »

 Le lancement officiel en RDC de cet outil de planification a été fait en présence de parlementaires, de ministres, d’ambassadeurs, de partenaires techniques et financiers, de délégués du secteur privé et de la société civile ainsi que de chercheurs et d’étudiants.

 Clarisse Museme