Une dynamique d’action citoyenne prometteuse au Kwilu

13 avr. 2017

Maman Rose mobilise la communauté de Mosango à participer aux travaux de réhabilitation de la route

Maman Rose comme tout le monde aime l’appeler, habite Mosango, l’un de 10 secteurs du territoire de Masimanimba, dans la province du Kwilu. Elle l’une des femmes leaders de la localité, vouée entièrement au développement de sa contrée. Elle coordonne des centaines d’hommes et femmes dans plusieurs organisations vers l’auto-prise en charge comme clé de développement local. Parmi de multiples activités, ses équipes s’adonnent aux travaux de réhabilitation de la route National N°1-Kumbi Fioti, une route de desserte agricole en étant de délabrement très avancé. Témoignage.

 « Ma communauté est victime d’une extrême pauvreté. Il n’y a pas assez de nourriture pour tout le monde. Beaucoup d’enfants sont mal nourris, il y a une surpopulation parce que les femmes mettent au monde chaque année. Tout ceci m’a poussé à m’investir dans la sensibilisation de ma communauté pour son propre épanouissement. ».

 « L’échange d’expérience avec des personnes d’autres régions m’a aussi beaucoup aidée. Je suis allée à Kwamuntu dans la province de Maindombe et là j’ai vu comment les organisations non gouvernementales étaient bien structurées et motivées. J’ai côtoyé des Comités de développement des villages (CDV) et leur sens d’organisation m’a vraiment marquée. C’est ainsi qu’un rentrant chez moi, j’ai décidé d’organiser ma communauté. Nous avons expérimenté une nouvelle espèce de Manioc qui produit davantage de tubercules. Nous cultivons le maïs, les légumes pour lutter contre la malnutrition. J’ai montré aux femmes de mon village comment s’organiser en association, comment se prendre en change pour diminuer la souffrance. Les femmes des associations que j’encadre font maintenant de l’agriculture intensive pour la vente et la consommation domestique. »

« C’est le projet d’Appui aux Institutions Démocratiques et à la Société Civile qui m’a encouragée à m’épanouir dans mon travail. Parmi les enseignements retenus, il y a la mobilisation de la population sur l’auto-prise en charge dans la résolution des problèmes de ma communauté. L’expert du PNUD nous a rappelé que nous avons des potentiels pour nous développer nous-mêmes sans toujours attendre de l’aide extérieure. Nous avons compris que nous devons commencer avec les ressources disponibles que sont nos mains et nos petits outils de travail.  Cette sensibilisation nous permis de constater que nous avons beaucoup d’atouts : des poissons dans les étangs, des fruits qui pourrissent sur nos arbres et que nous pouvons réhabiliter nos routes pour les vendre dans les marchés périphériques. Grâce à l’outil d’évaluation citoyen dénommé CARD SCORE, nous avons analysé nos problèmes et réfléchi sur les solutions pratiques. C’est ainsi que face au problème crucial d’évacuation des produits agricoles, nous avons opté pour la réhabilitation de nos routes »

« Nous avons créé une caisse sociale pour nous entraider et nous soutenir. Je suis la présidente d’une plateforme des associations de Mosango et nos cotisations nous permettent de relever ceux qui sont en difficultés. Notre feuille de route rédigée avec l’aide de PAIDS va être mise en œuvre. Si nous avons de l’aide, tant mieux, mais si nous ne l’avons pas, nous allons continuer à nous battre avec les moyens de bord ; nous ne pouvons pas baisser les bras, même s’il  nous reste des obstacles à franchir.

La plus grande difficulté est le manque de matériel. Nous utilisons nos outils de chaque jour qui ne sont pas adaptés. Un matériel adéquat nous permettrait d’avancer et nous donnerait du courage. Il nous manque aussi des formations spécifiques dans l’entretien et la maintenance de nos routes, par exemple.  Avec le soutien du projet PAIDS, aujourd’hui nos autorités sont plus proches de nous et nous travaillons mains dans la main pour le développement de notre communauté. Il n’y a plus de sujets tabous, nous pouvons leur demander des comptes et nous sommes conscients de nos droits et devoirs entant que citoyens. Nous prions seulement le gouvernement de ne pas nous oublier. »

Plus d’information sur le projet PAIDS :

Le « Projet d’Appui aux Institutions Démocratiques et à la Société civile », PAIDS en sigle (2015-2017), est un projet du Gouvernement congolais. Il est mis en œuvre par le PNUD avec l’appui financier du Royaume de Belgique dans le cadre du Programme Indicatif de Coopération(PIC) signé entre la République Démocratique du Congo et le Royaume de Belgique.  Les secteurs prioritaires du PIC sont : agriculture, infrastructures rurales, environnement, santé, enseignement technique et formation professionnelle. Le projet PAIDS est mis en œuvre dans les villes, territoires et secteurs des provinces du Kwilu, de la Tshopo et du Kasai Oriental.

 

Aziza Bangwene

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe