Pour l’autonomie des femmes en RDC : travailler et se démarquer !

10 mars 2017

Evelyne Lyandza est statisticienne de formation et a intégré le PNUD en 2011 comme chauffeur. Elle travaille actuellement dans l'administration. Crédit photo: PNUD RDC / Aude Rossignol / 2017

En République démocratique du Congo, nombreuses sont les femmes à se battre au quotidien pour améliorer leur condition.  Au sein du bureau du PNUD, nous comptons des collègues exceptionnelles aux trajectoires parfois hors du commun. Graduée en statistique, notre collègue Evelyne a travaillé plusieurs années comme percepteur général dans un bureau de Kinshasa avant d’être engagée au PNUD comme… chauffeur. Après plusieurs années au sein de l’administration nationale, elle a pris la décision de quitter ce domaine dans l’espoir d’un travail plus stable. Suivant les conseils d’un ami, Evelyne a investi dans l’achat d’un ordinateur avec modem pour pouvoir consulter les publications de poste des organisations internationales. Témoignage.

« En 2011 j’étais très motivée pour changer d’emploi et j’ai cherché tous azimuts. J’ai envoyé mon CV pour un recrutement de chauffeur au PNUD, où l’annonce encourageait les candidatures féminines.  Malgré les commentaires négatifs de mon entourage, j’ai participé au processus de recrutement. Il y avait une autre candidate qui parlait parfaitement l’anglais et j’ai pensais que l’on ne me retiendrait pas. Mais confiante et consciente de mes capacités, j’ai continué le processus et j’ai été retenue ! »

« En plus de mes responsabilités de chauffeur, je demandais régulièrement au responsable de la section protocole et voyage s’il avait besoin d’aide. Ce dernier se plaignait de la charge de travail. Je profitais des heures creuses pour l’accompagner au Ministère des Affaires étrangères où j’ai appris les subtilités du travail et à connaître les personnes ressources. Un jour j’ai eu l’opportunité de faire l’intérim et j’ai assuré le travail, ce qui a été remarqué par la hiérarchie. »

« J’ai ensuite apporté un appui à l’Unité Politiques et Stratégies auprès de laquelle j’ai été affectée comme chauffeur. J’ai appuyé l’assistante administrative et en tant que statisticienne j’ai pu échanger avec les membres de l’unité sur la gestion des données dans le domaine du développement. Cette période de ma carrière m’a motivée à retourner aux études pour obtenir le diplôme de licence en statistique. Le défi majeur était alors de concilier les heures de travail, la vie de famille et les études. J’ai bien essayé de décrocher ma licence en cours du soir mais j’ai été contrainte d’abandonner les études à plusieurs reprises, à cause de conflits d’horaires. »

Oser le changement

« En 2016, j’ai eu l’opportunité d’appuyer l’Unité Croissance Inclusive et Développement Durable en assurant le rôle de commis administratif lorsque le collègue en fonction était en congé. J’ai beaucoup appris sur les différentes activités du PNUD et je me suis intéressée de près aux tâches administratives et à l’interaction avec les partenaires. Pour capitaliser cette expérience, j’ai demandé au bureau d’officialiser ces intérims   pour me permettre de les valoriser pour de futures opportunités au sein du bureau. En juillet 2016, j’ai eu la chance et la joie de pouvoir assurer à temps plein en intérim le rôle de commis administration suite au départ du titulaire du poste. Depuis j’apprends énormément sur les activités administratives. Cette expérience me permet de faire de nouvelles rencontres et d’acquérir une expertise technique dans la rédaction de lettres officielles, la gestion des paiements de factures, les relations avec les partenaires… Je me sens plus ouverte qu’auparavant et je suis très enthousiaste pour ce nouveau travail ! »

« Le PNUD m’a formée et m’a forgée, dans la mesure où je ne savais pas utiliser un ordinateur lors de mon premier engagement. Aujourd’hui je suis à l’aise avec cet outil. En tant que chauffeur, je ne connaissais pas toutes les subtilités du métier. Au PNUD j’ai appris l’entretien du véhicule, les rudiments de mécanique et la maîtrise du volant. J’ai pris conscience des responsabilités du métier et de l’humilité et la patience dont il faut faire preuve pour être un bon chauffeur ! Pour beaucoup de personnes en RDC le métier de chauffeur n’est pas approprié pour une femme. C’est une tâche perçue comme de bas niveau, la dernière option pour assurer les études de ses enfants. Moi j’ai accepté de le faire et je ne regrette rien. Ce travail m’a permis d’envoyer deux de mes six enfants étudier en Europe.  Ils sont fiers de moi. Pour me taquiner ils ont l’habitude de me dire que le PNUD est le « Programme des Nations Unies pour le développement de maman ». A présent mon vœux le plus cher est d’obtenir mon diplôme de licence. Ce mariage avec les études j’y tiens et j’y arriverai ! »

 « Je voudrais dire aux femmes congolaises qu’avec la mondialisation, se prendre en charge pour une femme c’est possible ! On peut devenir autonome et faire plus. Avec l’informatique, et tout cet environnement technologique une femme peut avancer. D’un autre côté, les femmes congolaises doivent recadrer leur propre vision pour être autonome. Avant réussir était dépendre d’un homme, être mariée. Maintenant être autonome c’est travailler et se battre ! Chercher à se démarquer et imposer même ses services, se rendre utile pour réussir. »  

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe