Contextualisation des Objectifs de Développement Durable: la RDC fixe ses priorités et cibles

18 nov. 2016

La République Démocratique du Congo vient de se doter de son premier rapport national qui fixe de façon claire ses cibles et indicateurs priorisés par rapport aux 17 Objectifs de Développement Durable. Le lancement officiel de ce rapport national de contextualisation et priorisation des ODD en RDC a été fait par le Vice-premier Ministre en Charge des Postes et Télécommunications Thomas Luhaka le vendredi 18 novembre en présence des Ministres, des Ambassadeurs, des délégués du secteur privé et de la société civile.

Sur les 169  cibles des 17 ODD, seulement 105 cibles sont concernées par l’exercice de priorisation. Le package national priorisé des cibles ODD pour le prochain quinquennat (2017 – 2021) comprend donc 17 ODD, 38 cibles et 58 indicateurs. Il représente 36% des 105 cibles à prioriser et 22,5% du taille proportionnée de ce package, qui répond aux priorités du pays qui rime avec sa mission d’émergence à l’horizon 2030.

Ce rapport national contient 4 chapitres dont le premier est axé sur le contexte du développement de la RDC qui fait le bilan et leçons tirées  des Objectifs du Millénaire pour le développement. Le 2ème chapitre présente l’analyse rapide et intégrée du cadre national de planification de la RDC. Le 3ème présente la priorisation des cibles nationales et les indicateurs. Le 4ème chapitre pose la problématique de financement et stratégies de mobilisation des ressources pour atteindre les objectifs fixés par ce nouvel agenda de développement.

Dans la préface de ce rapport, le Premier Ministre souligne que la noble ambition de ce nouveau programme de développement d’en finir avec la pauvreté, la faim, les discriminations, les inégalités et les dégradations environnementales cadre avec la mission ultime du Gouvernement. Toutefois, il faut noter d’emblée que mettre fin à la pauvreté et transformer les vies tout en protégeant la planète nécessite beaucoup de travail, de discipline, d’abnégation et de sacrifice.

Pour le Vice-Premier Ministre Thomas Luhaka, le Gouvernement de la République a conjugué des efforts remarquables durant la période 2000 -2015 pour stabiliser et normaliser la situation politico-sécuritaire que traversait le pays.

En dépit de la note d’espoir retenue à l’achèvement de la mise en œuvre des OMD, le pays reste en proie à certaines pesanteurs, au nombre desquels figurent la persistance de la pauvreté, les inégalités dans toutes leurs dimensions politiques, économiques, sociales et environnementales. Ces pesanteurs ont une incidence négative certaine sur le fonctionnement de l’économie et la qualité de la vie des populations. Les ODD permettent au gouvernement d’intensifier les précédents efforts et amorcer une nouvelle dimension de réformes devant créer des conditions  conduire à la profonde transformation de l’économie nationale en vue de son émergence en 2030.

Pour le Directeur Pays du PNUD, Madame Priya Gajraj,  « La réussite de la mise en œuvre des ODD exige une volonté politique profonde ainsi que des  partenariats nationaux, régionaux et mondiaux plus efficaces en matière de financement, de transfert des technologies, de renforcement des capacités, de paix et de sécurité »

Le Ministre du Plan et révolution de la Modernité Georges Wembi a quant à lui féliciter tous les partenaires au développement et spécialement le PNUD pour leur appui technique et financier  dans la mise en œuvre des plans nationaux de développement durable qui permettront à la RDC de relever les défis des Objectifs de Développement Durable ( ODD).

Pour rappel, la RDC avait souscrit avec d’autres Etats membres des Nations Unies en septembre 2015 au nouvel agenda international de développement durable connu sous le label ODD.


Clarisse Museme

 

 

 

 

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe