Bunia : une police de proximité au service de la population

18 oct. 2016

A Bunia, quarante cadres et agents de la Police Nationale Congolaise (PNC) suivent une formation de 5 mois sur le concept de police de proximité

A Bunia, quarante cadres et agents de la Police Nationale Congolaise (PNC) vont se familiariser avec le concept de « Police de proximité », lors d’une formation d’une durée de cinq mois. L’objectif est de donner aux participants des aptitudes professionnelles et techniques d’intervention nécessaire pour assurer la sécurité des personnes et des biens. Cette session se déroule selon les normes du nouveau concept de la Police de proximité. Elle comprend 22 modules validés par la Direction Générale des Écoles et Formation (DGEF), qui seront dispensés par 10 formateurs et 5 superviseurs. La cérémonie de lancement s’est déroulée ce 10 octobre avec le concours de la Direction Générale des Écoles et formation de la Police Nationale Congolaise.

Joseph ALIMASI, Commissaire Provincial de la police nationale congolaise au Commissariat provincial de la Province de l’Ituri a déclaré lors de la cérémonie de lancement que « l’efficacité de la police de proximité constitue le socle de base du maintien de la sécurité des personnes et de leurs biens. Ce qui contribuera sans nul doute dans les mois à venir à une amélioration très significative dans la réduction de l’insécurité à Bunia ». Et les résultats ne se sont pas fait attendre, depuis la mise en place des polices de proximité, 60 % du réseau des criminels à Bunia ont été démantelés suite aux opérations menées par ladite police avec la dotation en matériel de communication fourni par le PNUD.

 

Divine Bembalingwe Abombe est agent de police et fait partie des dix femmes parmi les quarante participants à bénéficier de cette formation. Elle témoigne « La première difficulté à laquelle je me suis heurtée dans ma mission, c’est le fossé dans les relations entre la police et la population. Les citoyens dans l’ensemble ne font pas confiance à la police à cause d’abus. Cette formation vient donc à point nommé car elle me permettra d’appliquer le nouveau concept de « Police de proximité » dans l’exercice quotidien de mes fonctions. Il s’agira pour moi d’appliquer les principes clés, de la police de proximité, qui sont les 3 P et les 3 R qui signifient : prévention, anticiper les forfaits ; proximité, être plus proche de la population pour l’écouter et servir ses besoins de sécurité et le partenariat qui est le travail avec la population. Pour ce qui est des « R » je sais que la Police doit rendre compte à la population et aussi respecter les droits de l’homme dans l’exercice de ses fonctions ».

 

Une dynamique communautaire harmonisée et concertée

 

Cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet « Police de Proximité » qui a permis au PNUD d’appuyer l’amélioration de la sécurisation des personnes et de leurs biens. Ce projet a été exécuté sur fond d’une dynamique communautaire harmonisée et concertée tout en restaurant l’autorité de l’État dans l’Ituri. D’un montant estimé à 116.500$, cette formation bénéficiera également de l’appui technique et pédagogique de l’UNPOL de la MONUSCO. Elle comporte une première phase de 2 mois allant d’octobre à décembre 2016 et une deuxième phase qui viendra clôturer cette formation en 2017.

 

Aujourd’hui, le projet « Police de Proximité » étend la dynamique à 2 nouveaux quartiers de Bunia, met en place deux nouveaux cadres de concertation et la construction de deux nouveaux sous-commissariats PNC à Simbilyabo et à Hoho. Les quarante cadres et agents de la PNC formés seront déployés dans les deux nouveaux sous-commissariats construits et équipés par le PNUD afin de fournir un service de qualité à la population. C’est d’ailleurs, une femme, Mme Furaha MAWAY, qui sera à la tête du sous-commissariat du quartier Hoho.

 

 

Fatou Tandiang & Lucien IYEMO

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe