One stop center : une prise en charge holistique des victimes de violences sexuelles.

12 juil. 2016

L'Hôpital général de Oicha héabilité et équipé pour la prise en charge des survivantes des viols

Le programme conjoint conjoint « Tupinge Ubakaji » (lutte contre l’impunité, d’appui aux victimes des violences basées sur le genre et d’autonomisation des femmes à l’Est de la RDC) coordonné par le PNUD  accompagne le gouvernement congolais dans la lutte contre les violences sexuelles, notamment à travers des soutiens à des hôpitaux.

«  Les appuis s’inscrivent dans le cadre d’une planification conjointe avec toutes les institutions étatiques qui identifient les besoins prioritaires par rapport aux différentes thématiques du programme» explique Abdoulaye Baldé, coordonnateur du programme.

En province du Nord-Kivu dans la ville de  Béni, l’hôpital général est devenu la première structure de référence dans tout le territoire pour la prise en charge des survivantes de violences sexuelles.

Depuis 2014, l’hôpital est accompagné par le programme conjoint « Tupinge Ubakaji » dans la prise en charge des victimes de violences sexuelles sur le plan médico-psychosocial, mais également pour des interventions chirurgicales, telles la réparation des fistules vésico-recto-vaginales.

Avec l’appui d’UNFPA, l’hôpital a renforcé son plateau technique, formé des assistantes psycho-sociales pour la prise en charge des survivantes de violences sexuelles ainsi que pour leur counseling et l’accompagnement psycho-social. Cet appui sera complété par une ambulance et une moto ainsi que d’un appareil d’échographie.

Ces soutiens ont permis des réalisations concrètes. Entre 2014-2016, 762 victimes de violences sexuelles ont été prises en charge sur le plan médical, 507 sur le plan psychosocial, 42 cas de fistules ont été réparés et 471 grossesses précoces prises en charge.

Hôpital général de référence d’Oicha : un exemple de « One STOP CENTER » en RDC

Situé également dans la province du Nord-Kivu, l’hôpital général de référence d’Oicha fait partie des trois hôpitaux choisis en phase pilote pour la mise en place du « One STOP CENTER ».

Ce dispositif permet l’accès des victimes à tous les services et au même endroit : prise en charge juridique et judiciaire, médicale psychosociale et réinsertion socio-économique.

L’activisme des groupes armés depuis plus de 5 ans accompagné des massacres de citoyens dans la partie Est de la RDC a créé un déplacement massif. La population est devenue très pauvre, beaucoup d’hommes ont abandonné leurs femmes et enfants, pour aller chercher un gagne-pain dans des zones plus sécurisées. Cela constitue d’ailleurs l’une des sources de nombreux cas de violences sexuelles. 

Egalement avec  l’appui d’UNFPA, 2 médecins et 2 infirmiers ont été formés pour la prise en charge médicale des victimes de violences sexuelles, ainsi que 3 infirmiers dans l'assistanat psychosocial. Cela a permis sur le plan médical la prise en charge de 155 victimes de violences sexuelles, ainsi que de 126 sur plan psychosocial.

Le programme conjoint «Tupinge Ubakaji » est une initiative financée par la Coopération canadienne par le biais du Ministère d’Affaires mondiales du Canada. Doté d’un budget de 18 millions $ CAD, ce  programme de cinq ans (2013-2017) a pour l’objectif principal de contribuer à réduire durablement la prévalence des violences sexuelles en RDC.

L’exécution du programme a été confiée au PNUD et  UNFPA avec l’appui du BCNUDH et de l’UNESCO dans trois provinces : Nord Kivu, Sud Kivu et l’Ituri.

Une mission de suivi du programme conjoint « Tupinge Ubakaji » (lutte contre l’impunité, d’appui aux victimes des violences basées sur le genre et d’autonomisation des femmes à l’Est de la RDC) s’est déroulée du 20 au 23 juin à Béni.

Il s’agissait d’analyser les résultats obtenus et de formuler des  recommandations favorisant l’atteinte de la performance prévue au terme de la quatrième année.

Fatou Tandiang

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe