Articles
  • La lutte contre la discrimination, un facteur clé pour vaincre le VIH Sida22 juil. 2016En RDC, la défense des droits humains est un enjeu central dans la lutte contre le VIH Sida. Les discriminations vis à vis des personnes séropositives constituent un sérieux frein dans la lutte contre l’épidémie.

  • Vers l’élaboration d’un nouveau plan national de réforme de la Justice en RDC20 juil. 2016Le Groupe Thématique Justice et Droits Humains a mené des travaux organisés du 07 au 08 juillet par le Ministère de la Justice et Droits Humains, avec l’appui de l’Union Européenne du PNUD et de l’UNICEF. Il s’agissait de préparer un nouveau Plan National de Réforme de la Justice de la RDC. Plus 120 personnes ont pris part à ces assises et se sont accordées sur un plan qui affirme que « La Justice est un droit ! ».

  • Initiatives Volontaires pour la Paix et le Développement en RDC20 juil. 2016Cinq Volontaires des Nations Unies se lancent dans des projets de volontariat allant de la promotion à l’alphabétisation à des activités génératrices de revenus en partenariat avec des associations et ONG locales en République démocratique du Congo.

  • Accroissement des décisions de justice rendues en matière de violences sexuelles au Nord-Kivu12 juil. 2016Une mission de suivi du programme conjoint « Tupinge Ubakaji » (lutte contre l’impunité, d’appui aux victimes des violences basées sur le genre et d’autonomisation des femmes à l’Est de la RDC) s’est déroulée du 20 au 23 juin à Béni. Objectif ? Analyser les résultats obtenus et de formuler des recommandations favorisant l’atteinte de la performance prévue au terme de la quatrième année.

  • One stop center : une prise en charge holistique des victimes de violences sexuelles.12 juil. 2016Le programme conjoint conjoint « Tupinge Ubakaji » (lutte contre l’impunité, d’appui aux victimes des violences basées sur le genre et d’autonomisation des femmes à l’Est de la RDC) coordonné par le PNUD accompagne le gouvernement congolais dans la lutte contre les violences sexuelles, notamment à travers des soutiens à des hôpitaux.

  • Réinsertion des enfants associés aux Forces et Groupes armés désormais une réalité à Rusthuru au Nord-Kivu11 juil. 2016Près de 324 enfants dont 164 autrefois affiliés aux Groupes et Forces Armées et 164 autres enfants vulnérables ont clôturé l’année scolaire 2016 dans vingt écoles et deux centres de rattrapage scolaires de la Chefferie de Bwisha dans le territoire de Rutshuru située à 60 km de la ville de Goma. Au total 1000 enfants ont été identifiés dans le cadre du Projet conjoint « Appui à la Stabilisation de l’Est de la RDC par la réintégration des Ex-Enfants Associés aux Forces et Groupes Armés et autres enfants rendus vulnérables en territoire de Rutshuru, Province du Nord-Kivu» - CAAFAG-Rutshuru.

  • Fonds innovation : sport, anglais et partage du savoir pour améliorer les performances du PNUD8 juil. 2016À travers le Fonds Innovations, tous les membres du personnel ont été sollicités, pour proposer des idées innovantes qui amélioreront leurs performances tout en renforçant la collaboration en équipe. Trois idées ont été retenues...

  • Pour un dialogue constructif sur de la décentralisation entre autorités provinciales et entités territoriales décentralisées24 juin 2016Pour première fois, les entités territoriales décentralisées et les autorités de la province du Nord-Kivu ont pu échanger en toute franchise sur les défis rencontrés lors de la mise en oeuvre de la décentralisation.

  • Catastrophes naturelles: le parcours difficile de la reconstruction24 juin 2016A l’Est de la RDC, près de 90 ménages relocalisés sur le site de Kasheke essaient de se reconstruire après que des éboulements de terres d’un dénivelé de 30 mètres aient emporté leurs maisons, leurs champs et leur bétail en 2015.

  • Rendre le sourire aux détenues de la prison de Mbandaka22 juin 2016Le pavillon des femmes détenues à la prison centrale est une lueur d’espoir dans l’univers carcéral de Mbandaka. La prison construite en 1929 par les Belges héberge aujourd’hui 300 détenus dont 8 femmes, certaines présentes avec leurs enfants. Le pavillon des femmes vient d'être réhabilité, assurant des conditions de détention respectueuses des droits de la personne humaine...