Autonomisation rime avec formation et informations !

Valérie Wasso devant la Maison de la Femme de GomaValérie Wasso devant la Maison de la Femme de Goma.- CREDIT PHOTO : LOUISE ANDRÉ PNUD 2015

Cette année, le leitmotiv de la Journée Internationale de la femme est…. "autonomisation" !

À la "Maison de la Femme" de Goma (Nord-Kivu), cette volonté d’autonomiser les Congolaises se traduit à la fois par des formations dispensées aux adultes et par un relais d’informations. Ce centre, qui a démarré ses activités à destination des femmes de la région en 2010, a depuis formé plus d’une centaine de participantes et accueilli près de 2 000 femmes pour des sessions d’échange et de partage de renseignements. Comme le résume Valérie Wasso, Coordonnatrice de la Maison de la Femme, les bénéficiaires y trouvent à la fois des informations et des formations. En effet, dans ces locaux, réhabilités par le PNUD, des formations courtes sont proposées aux bénéficiaires pour les aider à assurer leur indépendance socio-économique. Les plus courues sont celles en informatique et en esthétique.

"Tout pour l’épanouissement de la femme"

Les cours d’informatique s’attaquent aux rudiments de Windows, de Word, d’Excel et aux bases de la navigation Internet. Cette formation en est déjà à sa troisième promotion à raison de trois sessions de deux heures par jour, cinq jours par semaine pendant trois mois. Chantal Kiko, membre de l’organisation Pool Action Genre et Élections, se rappelle de sa situation complexe avant de suivre cette formation : "J’étais isolée du monde extérieur. Je ne savais pas manier l’ordinateur." Elle a découvert la Maison de la Femme par l’intermédiaire de voisines en 2012, et en est rapidement devenue une adhérente assidue. Depuis, elle explique qu’elle parvient à rédiger elle-même ses rapports, à accéder directement à l’information mais aussi à communiquer avec d’autres structures en échangeant conseils et bonnes pratiques. Maintenant elle recommande à toutes les femmes qu’elle connaît d’y venir, les licenciées comme les analphabètes : "Il y a tout pour l’épanouissement de la femme !"

Cette Maison de la Femme est une telle réussite, que les pouvoirs publics souhaiteraient désormais instaurer des "cases de la femme" dans chaque localité !

Informer pour développer

L’idée est la suivante : que la Maison de la Femme devienne un centre ouvert où se retrouvent les femmes de la région et leurs associations pour travailler à leur épanouissement. Yvette Kabuwo, Conseillère au Collectif des Associations Féminines pour le Développement (CAFED) explique : "Nous échangeons, nous analysons nos problèmes et nous cherchons ensemble des pistes, des solutions à ces problèmes qui nous préoccupent."

Les associations féminines trouvent là une structure qui les appuie et un cadre pour présenter publiquement leurs idées. Claudine Kafirengo, Présidente de l’AMAFED (Association des Mamans Vendeuses de Divers), explique qu’elle et ses alliées peuvent s’y réunir pour effectuer leurs activités de plaidoyer : "Nous plaidons pour les droits humains, surtout les droits de la femme, et la cohabitation pacifique." Leurs efforts ont permis d’organiser des journées de convivialité avec leurs consœurs du Rwanda.

Les réunions du jeudi en particulier servent de relais de communication et permettent d’échanger autour des dernières actualités. La Maison de la Femme est ainsi devenue la référence pour celles qui habitent la région et qui souhaitent échanger sur des sujets cruciaux : famille, santé, argent, avenir… "La Maison de la Femme nous aide à accéder à l’information nationale et internationale", reprend Chantal avant que ne renchérisse Claudine : "Nous obtenons toutes les informations au même moment !"

Ainsi la Journée de la Femme sera l’occasion d’organiser un forum sur l’entreprenariat au féminin. Une fois leur formation professionnelle terminée, les bénéficiaires cherchent, en effet, à monter une affaire et à profiter des fruits de leur travail pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Le 8 mars, elles réfléchiront donc ensemble aux solutions pour monter des activités génératrices de revenus (AGR) et comprendre comment gérer leurs budgets et leurs petits commerces.

Ce Programme Conjoint de Lutte contre l’Impunité, d’Appui aux Victimes de Violences Basées sur le Genre, et d’Autonomisation des Femmes à l’Est de la République démocratique du Congo est financé par le Gouvernement canadien pour une durée de cinq ans à hauteur de 18 millions de dollars canadiens. Il rassemble le PNUD*, le FNUAP, l’UNESCO et le BCNUDH ainsi que le minière du Genre, Famille, Enfant, et celui de la Justice et Droits Humains. (voir encadré ci-joint)

 

*PNUD : Programme des nations Unies pour le développement ; FNUAP, Fonds des Nations Unies pour la Populations- BCNUDH : Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme

Brightcove service is not available

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe