Nos objectifs

Une mère tient un nouveau né dans les brasUne mére et son enfant. Crédit : Benoit Almeras-Martino / PNUD - RDC, 2014.

Aux rangs les plus élevés des structures décisionnelles nationales et internationales, la représentation féminine n'a pas connu d'évolution majeure. Dans chaque société, les statuts et les rôles assignés aux hommes et aux femmes sont déterminants pour leur participation au développement de leur communauté. Aussi l’inégalité en termes de rapports de pouvoir ou de participation à la prise de décision est l’une des causes structurelles de l’instabilité politique et sociale qui engendrent la pauvreté.

Mais on note que ces inégalités dans les relations hommes - femmes ne cessent de s’accentuer, faisant de la discrimination entre les sexes, la forme d’exclusion la plus répandue. Le gouvernement Congolais a initié plusieurs actions pour lutter contre ces différentes formes de discriminations.  La constitution qui consacre la parité est  un exemple de la volonté politique exprimée de manière claire.  A côté de cette volonté politique, il faut compter la contribution du PNUD qui se décline sous forme d’appuis apportés au gouvernement dans la recherche de l’effectivité de la parité. Malgré tous ses efforts,  plusieurs défis restent encore à relever.

Les engagements du PNUD :

  • contribuer à  l’amélioration du cadre légal, réglementaire et institutionnel en vue d’une prise en compte de la transversalité du genre dans les politiques et programmes pour un  développement intégré ;
  • renforcer les capacités  institutionnel pour  permettre une bonne coordination des actions  dans les domaines du genre ;
  • contribuer  à la réduction des inégalités entre  les  femmes et les hommes,  et ce,  dans les différents domaines cités plus haut. 

Quelques résultats du cycle 2008 / 2012

Une femme sourit dans un atelier de coutureLa coupe couture pour retisser les liens de la communauté. Crédit :Benoit Almeras-Martino/ PNUD-RDC, 2014.

Les réalisations majeures du PNUD pour le cycle programmatique 2008 – 2012 ont porté sur des priorités définies en concertation avec le Management, le SNU et les autorités nationales.

Le cycle a été plus marqué par l’élaboration des documents stratégiques dont le Rapport National Genre ainsi que les  stratégies d’intégration du genre dans les politiques et programmes et la Stratégie de planification et budgétisation sensible au genre. Le PNUD s’est fortement impliqué en vue de l’amélioration de la prise en compte de la dimension genre.

Pour pallier à la faiblesse de la prise en compte du genre, souvent notée dans le CPD et le CPAP, des discussions ont été menées avec des spécialistes des différentes thématiques des axes programmatiques et le Management en vue d’assurer l’intégration effective du genre. En 2012, le BP avait bénéficié d’un audit genre organisé avec l’appui de l’appui de la Conseillère Genre du Centre Régional de Dakar. En 2013, une évaluation du genre  a été facilitée par le Siège en vue de la certification du bureau en 2014. Un plan d’action d’exécution des recommandations a été élaboré déclinant les résultats clés à atteindre d’ici juin 2014 en vue de la certification du bureau.

Le PNUD a aussi fourni un appui technique lors de l’élaboration du Plan de Travail du ONE UN GENDER TEAM depuis 2011 ainsi que celui du Ministère du Genre, Famille et Enfant. Des actions de sensibilisation sur le leadership et autonomisation ont été aussi menées auprès des femmes rurales, de la Société civile, des femmes du bureau ainsi que des femmes Cadres. Ces différents rapprochements avec les populations ont permis de réduire les résistances et l’incompréhension suscité par la loi et renforcé l’engagement des femmes et des hommes pour son application effective. Le PNUD a également pris part à aux travaux de révision du Code de la famille de nos jours dépassée au regard des textes en vigueur et de conventions internationales qui lient la RDC.

Le PNUD en collaboration avec le SNU appuient chaque année depuis 2009, l’organisation de la Foire de l’Entreprenariat Féminin en marge de la célébration de la Journée internationale de la femme et du mois de la femme. Un cadre d’échange, d’entreprenariat ainsi du leadership féminin pour lutter contre les violences sexuelles dont sont victimes les femmes et filles en RDC.    

Le PNUD RDC, à travers le Centre de Services de Dakar a lancé l’Initiative GEMPI (Initiative Genre et Gestion de Politique Economique» Ce programme - le premier du genre dans le monde, vise à générer un nouveau cadre d'économistes et planificateurs africains qui sont capables d'intégrer l'égalité des sexes comme un paramètre dans l'analyse économique, les politiques et les budgets. Plusieurs formations ont été organisées dans le pays dont une formation des formateurs.

De 2013 à ce jour, 38 Secrétaires généraux des ministères sectoriels ont été sensibilisés ; 23 formateurs issus des services publics, Universités et Société sont opérationnels à Kinshasa ; 28 fonctionnaires, cadres  et membres de la société civile sont  formés et leurs capacités renforcées à Lubumbashi ; 40 Chefs de Divisions formés à Lubumbashi sur la Gestion des politiques économiques selon le Genre ; 39 Députés provinciaux formés à Lubumbashi ; 71 DEP et membres UN formés à Kinshasa ; 50 Chefs de divisions des ministères sectoriels sensibilisés à Kinshasa ; Une centaine des femmes de la Société civile sensibilisées sur la Législation sensible au Genre et au leadership féminin.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe