Changements climatiques : L’urgence de prendre action et de nous reconnecter à la nature

05 juin 2017

Les peuples autochtones jouent un rôle clé dans la préservation des forêts Les peuples autochtones jouent un rôle clé dans la préservation des forêts. Crédit photo: PNUD RDC : Marc Ngwanza / 2017

Le thème de la Journée de l’Environnement cette année, « Rapprocher les gens de la nature », nous invite à en apprécier la beauté, l’importance et surtout à répondre à l'appel lancé pour la protection de la Terre. Dans le contexte mondial actuel, cet appel prend plus que jamais tout son sens.

Le PNUD réitère son engagement et son soutien à l’Accord de Paris, dont la RDC est signataire. Malgré l’annonce cette semaine du retrait des Etats-Unis, les états signataires et les Nations unies poursuivront les efforts pour une mise en application efficace de l’Accord de Paris. Dans cette perspective, le PNUD soutient les démarches des Nations unies dans la sensibilisation de tous les acteurs. Notre institution reconnait également l’importance des partenariats des Nations unies avec les leaders des grandes industries qui s’engagent dans la lutte contre les changements climatiques.

L’Accords de Paris est indissociable des Objectifs de Développement Durables. Le PNUD continuera à utiliser l’Accord de Paris comme une opportunité pour renforcer les nations en faveur de la prise d’actions ambitieuses pour préserver la planète, développer des emplois et stimuler une économie innovatrice respectueuse des hommes et de la planète.

Le PNUD participera avec enthousiasme à la COP 23 et en soutiendra les avancées et décisions pour renforcer l’Accord de Paris.

Les forêts de RDC, 2eme poumon vert de la planète

Des milliards de personnes vivant en milieu rural passent chaque journée de travail « connectés à la nature ». Ils sont pleinement conscients de leur dépendance à l'égard de l’environnement et sont parmi les premiers à souffrir lorsque les écosystèmes sont menacés. C’est le cas en RDC où 57 % de la population vit en milieu rural et dépend du travail de la terre.   Le pays compte 26 millions d’hectares de terres agricoles et 152 millions d’hectares de forêts. Il s’agit du 2ème pays tropical forestier au monde, le pays compte 10% de la surface des forêts tropicales mondiales.

Par ailleurs la RDC compte de nombreux lieux protégés riches en biodiversité, où les citoyens peuvent se rendre pour se reconnecter à l’environnement, découvrir la richesse naturelle de leur pays, la comprendre et s’engager pour la préserver.  Il existe 9 parcs nationaux, 2 réserves naturelles et 3 jardins botaniques gérés par l’Institut de Conservation Congolais de la Nature, un partenaire traditionnel du PNUD. Pourtant, les zones protégées et les autres espaces naturels de RDC sont dangereusement menacés par la déforestation, les extractions de minerais, et les pressions humaines. Leur protection nécessite une prise de conscience large et un engagement individuel et une action concertée à tous les niveaux.

 

Il est par conséquent urgent pour la RDC de s’engager avec détermination dans une trajectoire de développement durable pour tous et qui réduit des activités humaines ayant des conséquences négatives sur l’environnement et les changements climatiques.

Si rien n’est fait rapidement au niveau local et global, les changements climatiques affecteront davantage l’environnement, les conditions de vie des populations et leur développement. Combattre la déforestation est un engagement fort et primordial de tous pour lutter contre les changements climatiques. Les voix des peuples autochtones doivent être entendues et prises en considération pour l'élaboration des initiatives de protection de l’environnement. De nombreuses organisations des peuples autochtones cherchent à faire reconnaître, soutenir et développer des communautés viables sur la base de leur propre cosmovision – un équilibre entre la terre, la nature, le peuple et l’esprit. Ils doivent être soutenus et reconnus dans leur action positive pour l’environnement.

Le PNUD renforce ses appuis en RDC pour protéger l’environnement

Notre institution soutient le pays dans différents secteurs d’intervention pour la protection de l’environnement. Le PNUD a appuyé l’élaboration des documents clés de planification stratégique du domaine environnemental. Ces dernières années, nos efforts se sont concentrés sur la lutte contre les changements climatiques, spécialement autour de l’initiative REDD+ (Réduction des Emissions dues à la Déforestation et la Dégradation des Forêts). Les actions d’appui du PNUD s’intéressent aussi à la société civile, plus particulièrement dans le cadre de la REDD, mais également dans le cadre du Programme de Petites Subventions GEF-PNUD-FEM (Fonds pour l’Environnement Mondial), qui sert de cadre de renforcement des capacités des organisations communautaires à la base qui développent des solutions locales. La société civile joue un rôle majeur contre les changements climatiques et la déforestation. En effet celle-ci représente les intérêts des communautés locales dans les programmes/projets REDD+ ; garantit la transparence du processus REDD+ et joue le rôle de relais d’information, acteur de plaidoyer, observateur et de lanceur d’alarme pour les dysfonctionnements observés dans le processus REDD+. Dans le cadre de ses programmes financés par le Fonds CAFI, le PNUD collaborera étroitement avec la société civile. Afin de soutenir la protection des forêts par l’usage rationnel des terres agricoles, le PNUD a contribué à la promotion des moyens de subsistance alternatifs et résilients au changement climatique au profit des groupes vulnérables. Ainsi 600 ménages (dont 80% sont dirigés par des femmes) ont été dotés en unités de transformation des produits agricoles et ont pu ainsi améliorer leur résilience socioéconomique face aux aléas climatiques.

Vu l’urgences des défis liés aux changements climatiques en RDC et dans le monde, le PNUD lance un vibrant appel à toute la communauté, au Gouvernement, à la société civile et aux citoyens pour nous mobiliser ensemble.  Engageons-nous dans des actions audacieuses et inspirantes en vue de protéger la nature, de nous en rapprocher pour un bien-être durable de tous et de toutes.

Priya Gajraj, Directeur Pays, PNUD RDC

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Congo (République démocratique du) 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe