Projet d’appui à la Stabilisation du Sud Kivu

Introduction

Projet d’appui à la Stabilisation au Sud Kivu, par le relèvement socio-économique durable et le renforcement des capacités de prévention et résolution des conflits des populations (locales, retournées, rapatriées et relocalisées) dans les zones de retour situées autour de l’axe Miti-Homb
Ex-combattants démobilisés, Ituri . Crédit: PNUD-RDC

Ce projet vise le relèvement socio-économique durable et le renforcement des capacités de prévention et résolution des conflits locaux et internes des populations, tout en rendant les communautés cibles plus résilientes aux impacts des conflits externes sur l’axe Miti-Hombo, dans le territoire de Kalehe. Il se veut une phase de consolidation des interventions antérieures des trois agences impliquées (PNUD, FAO et UNICEF) sur cet axe.

Il poursuit les objectifs suivants :

  • Renforcer les capacités communautaires et des administrations locales en prévention et résolution des conflits
  • Restaurer durablement les moyens d’existence (relance économique et agricole)
  • Contribuer à un environnement propice au développement humain dans un contexte de conflit chronique par l’amélioration  de l’accès à des services sociaux de qualité et renforcement des capacités de gestion des infrastructures et services sociaux.

Ce que nous avons accompli à ce jour

Les trois agences UN impliquées ont effectué des missions de circonscription de la zone d’intervention et d’évaluation multisectorielle intégrée.

Le PNUD a sélectionné 3 ONG nationales pour la mise en œuvre du volet de la cohésion sociale et de l’appui aux moyens d’existence durables à travers deux filières  identifiées, à savoir : l’huile de palme et le manioc. Les états de lieux dans les différents secteurs ont été établis au terme desquels les partenaires de mise en œuvre ont démarré des activités de structuration des bénéficiaires et de redémarrage des unités de transformation. Par ailleurs, le processus de sélection d’un consultant pour l’étude de faisabilité de la microcentrale de Bitale ainsi que de celui qui réalisera l’étude de base du projet est en cours.

La FAO a quant à elle, sélectionné 10 Organisations Paysannes qui bénéficieront des appuis du projet en termes d’intrants agricoles et d’élevage et deux prestataires de services. 2452 bénéficiaires ont déjà bénéficié des intrants agricoles (outils aratoires et semences) sous l’encadrement technique de 14 agents de l’IPAPEL. 30 facilitateurs ont été formés sur l’approche ‘Champs Ecoles Paysans ».

L’UNICEF a sélectionné trois ONG internationales de mise en œuvre (AVSI, RESOLVE et NRC) et défini de manière participative, les actions prioritaires à mener en vue de l’amélioration  de l’accès à des services sociaux de qualité et du renforcement des capacités de gestion des infrastructures et services sociaux. Un projet en consortium entre ces trois ONG vient d’être élaboré et le protocole de collaboration de signature

Financement du projet



2013-2014
Donateur Montant
PAYS-BAS                             
   3 500 000 USD  (FAO&PNUD)
SIDA    3 500 000 USD (UNICEF)

Prestations lors de l'année précédente

Année                    Montant
2013 691 163, 93 USD
Vue d'ensemble du projet
Statut
Actif
Date de début
Décembre 2012
Date de fin
Décembre 2014
Zone d'intervention
Axe Miti-Hombo (Bitale, Bulambika, Hombo), territoire de Kalehe.
Domaine prioritaire
Réduction de la paucreté
Bailleurs
Japon, SIDA
Responsable du projet
Jos Debeus
Partenaires
PNUD, FAO, UNICEF (Agence lead - Coordination)
Téléchargez ce document